Le prototypage en Design Thinking: 3 techniques pour le réaliser

Prototypage en Design Thinking

Qu’est ce que le protypage en Design Thinking? A quoi sert-il ? comment l’appliquer? et quelles sont les techniques de prototypage en Design Thinking?

C’est ce qu’on tâchera de clarifier dans cet article.

Le Design Thinking , rappelons-le, est une approche de conception centrée sur l’humain qui vise à livrer un produit, ou un service innovant, qui répond à un besoin ou une problématique de base et qui est techniquement faisable.

Le Design Thinking, selon d.school, s’articlule en 5 phases.

La pensee Design selon dschool

Design Thinking selon d.school

Aujourd’hui, nous allons passer en revue la phase prototypage et les différentes techniques et outils pour l’accomplir.  

Nous avions traité, les phases empathiedéfinition du problème et idéation, dans nos articles précédents.

Qu’est ce qu’un prototype ?

Un prototype est selon la définition de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), est « un modèle original qui possède toutes les qualités techniques et toutes les caractéristiques de fonctionnement d’un nouveau produit».

Mais il s’agit aussi parfois d’un exemplaire incomplet (et non définitif) de ce que pourra être un produit.

En Design Thinking, le prototypage signifie, tout simplement, donner vie à votre idée afin de pouvoir en tirer des leçons.

C’est de réaliser un modèle pour visualiser votre concept, afin de l’évaluer vous-même et de le faire tester par des utilisateurs potentiels.

Il est à noter que le prototypage n’est pas un concept nouveau, et il remonte aussi loin que la création.

Les peintres, par exemple, ont toujours eu recours au prototypage en réalisant des croquis avant de commencer leurs œuvres.

Qu’est ce qu’on peut alors prototyper, et pourquoi ?

Qu’est-ce qu’on peut prototyper?

Pour répondre en un mot : TOUT.

Nous avons souvent tendance à penser que le prototypage n’est réalisable que dans des secteurs et des domaines spécifiques, comme par exemple : le secteur automobile, Aéronautique, Ferroviaire, Défense, Médical, Transport et Agricole.

Eh bien, on peut absolument tout prototyper et dans tous les domaines.

Toutes les idées que nous avons peuvent très bien être l’objet d’un prototype.

Citons alors quelques exemples :

  • Prototyper un objet : Pour tester la relation utilisateur-produit, tester son ergonomie, ses dimensions, et ses fonctionnalités. Exemple : un cadi.
  • Prototyper un espace : Pour évaluer les dimensions, la fluidité de la circulation, et tester l’expérience de l’utilisateur. Exemple : Les toilettes publiques.
  • Prototyper une interaction humaine : Tester le dialogue, les conditions de l’interaction, le décor, et l’attitude de l’utilisateur. Exemple : Transaction de vente.
  • Prototyper une interaction homme/machine : Tester les séquences de l’utilisation de la machine, et la compréhension des messages. Exemple : Une machine à café.

Ce qui est important à retenir c’est qu’on prototype une idée, non pas pour la présenter sous sa forme finale, mais tout simplement pour la rendre visible et tangible afin de mieux évaluer son potentiel.

Et avant de répondre à la question comment prototyper une idée en design thinking, répondons tout d’abord à la question pourquoi avions-nous besoin d’un prototype ?

Quel est l’intérêt de passer par un prototype ?

Dans la phase précédente, celle de l’idéation, nous avions obtenu à la fin un nombre d’idées de solutions potentielles (L’idéal est que ça ne dépasse pas 3 idées).

L’intérêt du prototypage est alors de tester ces solutions pour décider ensuite qu’elle est la plus pertinente.

Et contrairement à ce qu’on peut penser, la phase prototypage permet de gagner de l’argent et de réduire le temps de lancement d’un produit ou d’un service (Time to market).

En effet, en produisant un prototype, nous pouvons très vite nous apercevoir de ses limitations, ses besoins d’amélioration et de perfectionnement, sans dépenser du temps et de l’argent pour le produire dans son état final ou le mettre en place.

Pour résumer, le prototypage en Design Thinking a les avantages suivants :

  • Tester plusieurs possibilités ;
  • Échouer rapidement et à moindre coût ;
  • Apporter les améliorations nécessaires rapidement ;
  • Mesurer la satisfaction de l’utilisateur ;
  • Réduire le coût et le temps de réalisation.
« Plus vite nous rendons nos idées tangibles, plus vite nous serons en mesure de les évaluer, les affiner, et de tomber sur la meilleure solution.» Tim Brown, Change by Design

Pour arriver à cette fin il y a certaines conditions à respecter.

Conditions du prototypage en Design Thinking

Afin d’atteindre les objectifs du prototypage cités ci-dessus, nous devons remplir les conditions suivantes :

  • Simplicité : Les prototypes réalisés doivent être simples et le concept derrière doit être compréhensible.
  • Moindre coût : Il est essentiel de privilégier des méthodes qui permettent de prototyper à moindre coût. Nous cherchons ici à valider notre solution et non pas à obtenir un prototype hyper sophistiqué pour pouvoir le vendre !
  • Courte durée : La réalisation d’un prototype ne doit pas prendre beaucoup de temps. Cela peut aller de quelques heures à une semaine, selon la nature du projet.
  • Itératif : Soyez prêt à recommencer. Le prototypage n’est pas une finalité mais une étape pour continuer à penser.
  • Quantité : Prototypez plusieurs options.
  • Expérience utilisateur : Testez au prés de vos utilisateurs et ne cherchez pas à avoir un produit fonctionnel à 100%. Vous devez vous focaliser sur l’expérience utilisateur et non pas sur la faisabilité technique.

Maintenant que nous avons les bases en place, et que nous savons c’est quoi le prototypage en Design Thinking, où on l’utilise et pourquoi, nous sommes prêts à passer à la pratique et à vous présenter comment faire des prototypes.

Techniques de prototypage en design thininkg

Ils existent plusieurs méthodes et techniques pour prototyper, nous allons en citer 3 :

1. Storyboarding (scénarimage)

Le storyboarding est une technique que la Pensée Design a empreinté à l’industrie du film.

Cette méthode consiste à diviser votre idée en plus petits morceaux, plus détaillés, qui illustrerons votre utilisateur et le contexte dans lequel il a recours à votre solution.

Cela permet de se rappeler de qui il est, ses interactions, ses émotions et comment il manipule le produit ou reçoit le service au fil du temps.

Pour ce faire, on crée un Storyboard sous forme de dessins.

Pour faire un storyboard, vous pouvez vous appuyiez sur vos talents de dessinateurs ou, si vous voulez faire joli, vous faire aider par des logiciels disponibles sur internet en version gratuite ou payante.

Nous vous recommandons ce template très simple de Creatly dont l’utilisation est très intuitive.

Prototypage en Design Thinking

Source : Guide pour le prototypage et le test de solutions pour les objectifs de développement Durable de la PNUD

Ceci dit, dans la majorité des cas, le storyboarding n’est pas utilisé tous seul, mais combiné au prototypage rapide.

En effet, après avoir planté le décor de votre utilisateur, en face de son problème et utilisant votre solution ; Il est recommandé de se focaliser sur la solution elle-même et de construire votre prototype rapide qui en illustrera les détails.

2. Prototypage rapide

Cette technique consiste en la création d’un prototype physique, avec lequel nous pouvons interagir.

 Elle nécessite la construction d’objets ou d’outils physiques simples, en utilisant du matériel très basique.

Le prototype physique permet de tester à la fois la forme et l’usage du produit et peut se faire par l’une des manières suivantes :

Réalisation de maquettes 

Ici on parle de maquette simple, réalisable avec des outils très basiques comme le papier, le carton, les bouchons de bouteille…

Prototypage en Design Thinking

Une technique qui devient de plus en plus populaire aussi est l’utilisation des legos.

Lego pour le prototypage

Pour avoir des maquettes encore plus poussées vous pouvez avoir recours également à l’impression 3D.

Sketching 

Tout simplement en utilisant un papier et un crayon, et en dessinant votre idée.

Prototypage digital 

Il est tout aussi possible d’utiliser des logiciels afin de réaliser votre prototype.

Il existe des logiciels pour la réalisation de maquettes 2D, 3D ou encore la réalisation des interfaces utilisateurs quand il s’agit du développement informatique.

Pour ce dernier usage nous vous recommandons Creately’s UI Mockup Tool.

3. Jeu de rôle

La méthode du jeu de rôle a pour but de vivre l’expérience soit même avant de la faire vivre à votre utilisateur.

L’objectif étant de se déplacer d’un stade purement théorique à la pratique qui peut révéler d’autres difficultés et barrières.

Cette méthode est plus appropriée dans les situations d’interaction humaine.

Conclusion

Finalement, tous les prototypes réalisés sont testés pour être par la suite améliorés ou complètement écartés, toujours en se basant sur le retour des utilisateurs.

Dans l’article suivant nous aborderons la dernière phase du Design Thinking, qui est la phase test.

D’ici là, partagez avec nous votre feedback sur la phase prototypage, ou pourquoi pas des photos de prototypes réalisés !

Jalila Manal

A propos de l'auteur

Jalila Manal est DSI régionale avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine informatique. Elle cumule des certifications de Business Analyst, ITIL et CISA.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"34f05":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"34f05":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"34f05":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je veux recevoir le Guide
>