Chef de projet : exigences et qualités pour débuter et évoluer dans ce métier

Si vous souhaitez connaitre toutes les spécificités du métier du chef de projet, voici un article détaillé pour vous mettre dans sa peau et comprendre ses missions et prérequis en gestion de projet.

devenir chef de projet

Qu'est-ce qu'un chef de projet ?

Un chef de projet est une personne qui a la responsabilité globale de la réussite du lancement du projet, de la planification, de la conception, de l'exécution, du contrôle et suivi, ainsi que de la clôture d'un projet.

C'est en quelque sorte le chef d'orchestre mandaté pour réussir le projet et atteindre les résultats escomptés. 

Dans cette optique, il doit gérer la triptyque : qualité (résultat conforme aux livrables), coût (une conduite respectant le budget alloué) et délai (livraison dans le temps prévu). 

Le triangle d'or du projet

Selon une étude du PMI®, les chefs de projet doivent désormais investir dans leurs compétences en matière de leadership et se doter d'une intelligence inter-relationnelle, car ces qualités ne s'estomperont jamais.

qualités chef de projet
Kit Management de Projet
Le Kit Management de Projet

Les qualités attendues du chef de projet 

Véritable meneur d’équipe, le chef de projet doit posséder une combinaison de qualités, notamment la capacité de poser des questions pénétrantes, de détecter les hypothèses non déclarées et de résoudre les conflits.

En plus de cela, cela requiert des compétences de management plus générales.

Le manager de projet doit également avoir des compétences de gestion des risques, qui est une composante très importante pouvant nuire au projet si elle est négligée ou mal gérée.

Il doit également maîtriser les techniques de communication afin de bien gérer les parties prenantes, organiser et animer les réunions, communiquer et cadrer les prestataires...

Ce chef d'orchestre et leader de projet est aussi responsable de la prise de décisions, qu'elles soient grandes ou petites. 

Sans oublier la maîtrise des outils numériques de gestion de projet qui peuvent l'aider considérablement.

Voici en résumé les qualités principales à avoir :

  • Communication
  • Sens de l'écoute
  • Transparence
  • Leadership
  • Précision et rigueur
  • Flexibilité et souplesse
  • Délégation effective
  • Organisation, planification, et prise de risques
  • Prise d'initiative
  • Adaptation au changement

12 facteurs clés de succès du chef de projet performant

Le chef de projet occupe une place prépondérante au sein de l'organisation. Il est garant du succès de la réalisation du projet qui lui est assigné.

Voici les facteurs clés de succès d'après un panel d'experts :

chef de projet efficace

Différence entre leadership et management

Le leadership est tourné vers les personnes, tandis que le management est tourné vers les procédures, les plannings, les systèmes, et s’appuie sur les outils.

Ainsi, le leadership appliqué à la gestion de projet, est la faculté à imposer une vision pour le projet. Il s’appuie sur l’autorité, le charisme du chef de projet.

Le management, lui, est la faculté de cadrer le projet, de mettre en place des plans d’action et d’évaluer les performances. Il s’appuie sur des outils, des logiciels et des indicateurs de suivi de la performance.

Le chef de projet, à la fois Manager et Leader

Le chef de projet doit être à la fois un leader pour obtenir l’adhésion de son équipe et un manager pour gérer correctement avec une certaine rigueur son projet.

Certains sont plus leaders que managers et d’autres le contraire.

Néanmoins, il faut quand même avoir les deux casquettes pour mener à bien sa mission et le cas échéant travailler pour acquérir la casquette éventuellement manquante.

1. Pour être un bon manager de projet

Établissez les plannings avec rigueur en évitant les surcharges ;

Faites des reportings réguliers de l’avancement des travaux à la hiérarchie.

2. Pour exercer votre leadership

Soyez passionné par votre projet;

Montrez -vous force de conviction pour emporter l’adhésion des parties prenantes;

Félicitez les avancements de votre équipe, soyez positifs!

Les missions du chef de projet

Les missions du chef de projet consistent à gérer un projet depuis son approbation jusqu’à sa clôture. Il est garant du bon déroulement des activités ou tâches du projet.

A l’aide de son équipe projet, il s’occupe des missions suivantes :

missions du chef de projet 1
missions du chef de projet 2

1. Définition du périmètre du projet

La première tâche du chef de projet est l’élaboration de la charte projet et la définition du périmètre et du contenu du projet.

Ces deux livrables bien qu’ils puissent paraitre semblables, ont des niveaux de détail et de profondeur différents.

Même si ces livrables ne garantissent pas, à eux seuls, la réussite du projet, la définition claire et détaillée du contenu du périmètre projet est indispensable à une bonne conduite.

L’objectif ici est de gérer au mieux les demandes et expressions des besoins des parties prenantes, tout en évitant toute dérive du contenu, ou “scope creep”.

2. Découpage du projet (WBS)

Le périmètre du projet étant défini, il est maintenant question de découper ou décomposer le projet à plusieurs niveaux pour arriver aux tâches concrètes et actionnables qui seront assignés à l'équipe projet.

En effet, le Manager ne peut estimer la charge de travail de son équipe projet et calculer le coût du projet, s'il n'a pas une idée claire sur les livrables et sous livrables qui seront convertis en tâches individuelles.

Le Manager ici créé donc la structure de découpage, WBS ou encore SDP.

3. Planification des ressources 

La planification du projet est l’étape où le chef de projet définit le budget et affecte les tâches et les ressources projet.

Le manager de projet a donc pour responsabilité de s’assurer que les ressources nécessaires au projet sont bien disponibles et seront exploitées efficacement.

En début de planification, et après avoir rencontré les bénéficiaires du projet et produit l’expression des besoins, un cahier des charges est réalisé.

Découvrez ici 7 conseils pour maitriser la planification de votre projet.

4. Estimation des délais et élaboration de l'échéancier

Une fois le découpage et la planification sont faits, le chef de projet doit estimer la charge et les délais de réalisation du projet.

Un projet étant limité dans le temps. Chaque jalon et chaque tâche, disposent d’un délai limité.

Il faut donc tenir compte des différents paramètres pour estimer les délais, du fait qu’un projet est rarement à l'abri des imprévus.

C'est la raison pour laquelle l’échéancier est son allié dans la gestion du temps.

C’est un calendrier qui vous permettra de bien gérer les délais et les ressources.

C’est aussi un moyen de communication entre les acteurs du projet et d’évaluation de la performance.

À l’aide d’outils tels que le diagramme de Gantt et la technique d’ordonnancement Pert, le chef de projet veille à bien organiser et structurer les tâches à réaliser au cours du projet.

En savoir plus sur les techniques de construction et d'optimisation de l'échéancier du projet.

5. Estimation des coûts et élaboration du budget

La gestion des coûts est l’une des tâches les plus critiques à gérer.

Le défi de chaque chef de projet est de s’assurer que le budget est disponible, et que les estimations des tâches est pertinente en termes de qualité et de quantité.

À la suite de l’estimation des coûts du projet, l’élaboration d’un budget approprié conditionnera le succès du projet.

6. Gestion des risques et problèmes

Aucun projet n’est exempt de risques.

D'après une étude de Wellingtone menée en 2020, 60% des chefs de projet s'engagent dans la gestion des risques.

Le rôle du chef de projet est, dans un premier temps, d’identifier convenablement les risques liés au projet et d’analyser leurs impacts sur le projet.

Ces risques sont généralement techniques, humains, juridiques, intrinsèques ou au niveau des délais.

Des mesures doivent être prises pour éliminer ces risques de son projet.

Toutefois, certains risques ne peuvent être qu’atténués et parfois même acceptés.

La gestion des risques se base sur une approche proactive pour atténuer les risques et aussi réactive pour faire face aux problèmes.

Lorsque vous avez connaissance des risques liés à votre projet, vous devez travailler à les gérer efficacement.

Idéalement, le manager de projet doit prendre des mesures pour éliminer ces risques de son projet. 

Toutefois, certains risques ne peuvent être qu’atténués et parfois même subis. 

Vous devez donc vous préparer à rebondir sans trop de dégât si ces derniers se manifestent. 

Kit management de projet
Kit Management Projet

7. Suivi et reporting de projet

Le suivi et les rapports sur l’avancement apportent des réponses aux interrogations des parties prenantes d’un projet. 

Ils permettent d’évaluer la progression par rapport au planning initial et de prendre les mesures nécessaires si besoin. 

8. Gestion d'équipe

Que peut faire un chef d’orchestre sans ses musiciens ? 

Votre équipe est une précieuse ressource pour votre projet. 

Le chef de projet, capitaine d’équipe, doit savoir recruter les bons collaborateurs, les faire travailler ensemble et les garder impliqués et motivés le long du projet. 

On sait à quel point c’est difficile de maintenir ses relations personnelles au beau fixe. 

Imaginez donc le défi du chef de projet qui doit gérer une équipe présentielle comme distancielle, avec des personnes de compétences, de caractères, d’éducation et souvent de cultures variées. 

Il doit impérativement avoir des aptitudes de leader

La conduite de projet étant inhérente à la gestion humaine, vous devez développer un leadership vous permettant de guider les différents acteurs vers l’atteinte des objectifs. 

9. Gestion des parties prenantes

Il incombe à tout chef de projet d’instaurer une relation constructive et pérenne avec les parties prenantes de son projet, dans le but de garantir la meilleure conformité aux exigences du projet.

Certaines parties prenantes du projet peuvent avoir un impact plus ou moins grand sur le projet et donc une influence sur les résultats attendus du projet. Le project manager doit donc établir une stratégie de gestion des parties prenantes.

10. L'assurance qualité

Un Management sans qualité est un Management voué à l’échec.

Ici, il est question de vérifier que le produit livré répond aux exigences initiales. 

Il s’agit concrètement de procédures, méthodologies, règles, et plans à mettre en place pour s’assurer de livrer un produit ou service dans les meilleures conditions possibles.

11. Documentation des expériences projet

La capitalisation sur les enseignements des expériences projet permet une amélioration continue.

Chaque acteur du projet doit disposer des informations pertinentes pour jouer son rôle efficacement.

Une base de connaissance partagée permet ainsi de diffuser les bonnes pratiques, et de documenter les problèmes rencontrés et résolus par le passé.

Quel est le salaire d'un chef de projet ?

Le salaire d’un chef de projet dépend de la taille de l’entreprise qui l’embauche.

Un gestionnaire de projet ayant moins de 3 ans d’expérience gagne en France un salaire médian de 39,000€ par an.

Un chef de projet de niveau III touche 65,000€ par an

Selon l’enquête salariale du PMI®, un professionnel en gestion de projet, selon de nombreux critères, niveau de compétences, formation, secteur d’activité, années d'expérience…, sa rémunération va de 41,000€ jusqu'à 95,000.

Dans la plupart des pays couverts par l’étude, ceux qui gèrent des projets plus importants en termes de nombre moyen de membres de l'équipe et de budget moyen du projet, ont également déclaré des salaires médians plus élevés.

Un professionnel ayant un Master universitaire touche 60,000€, et un détenteur d’un Baccalauréat, lui, touche 58,576€.

Quelle formation pour être chef de projet ?

Devenir chef de projet requiert un d’un diplôme bac+3 ou une licence fondamentale ou professionnel, ou un diplôme bac+5 ou Master Spécialisé. Il faut acquérir des connaissances techniques dans le domaine d’activité que vous souhaitez intégrer en entreprise.

Tout au long de ce parcours, le prétendant aura l’occasion d’exercer des stages d’initiation et missions professionnalisantes qui maximiseront ses chances de réussite dans la gestion de projet.

Une fois titularisé, il peut débuter en gestion de projet en tant qu’assistant, puis de chef de projet junior, pour évoluer vers le poste de chef de projet et celui de directeur de projet ou de programme grâce à la qualité et au nombre d’années d’expérience, mais aussi à ses certifications en gestion de projet.

Où travaille le chef de projet ?

Le chef de projet peut travailler dans tous les secteurs d’activités comme : l’informatique, le commerce, le bâtiment, la communication, le BTP ou encore la gestion de projets digitaux.

Sa mission étant d’assurer une bonne gestion de projet.

Ainsi, le profil du chef de projet varie d’un domaine à l’autre. On trouve donc des, chef de projet Marketing, chef de projet informatique, chef de projet industriel… Enfin, autant de spécialités que de domaines d’activités.

Quel que soit le secteur d’activité, il doit savoir communiquer et posséder de bonnes connaissances techniques dans le domaine où il réalise le projet.

Conclusion

En somme, être chef de projet, c’est se doter de toutes ces compétences et qualités.

Si vous êtes très à l’aise avec la prise de parole en public, mais que vous avez un peu de mal avec les logiciels, demandez à suivre une formation et fixez-vous aussi des objectifs personnels de progression.

Si vous êtes un excellent technicien du management de projet, que vous maîtrisez parfaitement la planification, mais que vous êtes moins à l’aise en en communication, travaillez sur votre prise de confiance en vous, et de développement du leadership.

Kit management de projet
Kit Management Projet

Claire

A propos de l'auteur

Claire Cornic est certifiée Prince2® et Agile PM®. Elle a travaillé comme MOA et comme gestionnaire de projets informatiques pour différents secteurs d'activité (constructeur informatique, secteur bancaire, gestion de patrimoine...)

Les autres articles du dossier

  • Je vous félicite et vous remercie sincèrement pour ce blog. J’avoue que je faisais partie de ceux qui ne parvenaient pas à faire la différence entre le leadership et le management; mais avec toutes ces informations clairement détaillées, je me sens parfaitement éclairée. Merci

  • Fabrice Veldeman dit :

    Bonjour,

    Article intéressant pour souligner la nuance entre les 2 appellations.
    Merci
    Sous l’angle de la gestion des personnes ou l’optimalisation des rapports inter-personnels (hiérarchie, collaborateurs……), votre meilleure chance de succès est, à la base, la constitution de vos équipes selon leurs compétences naturelles et la bonne combinaison de leur mode de communications, leur mode préférentiel de management, les vôtres et leur approches collaboratives (sencing, feeling, thinking, intuition).
    Notamment.
    Pour réaliser cette analyse, des outils précis, efficaces et simples peuvent vous aider à réaliser les mesures nécessaires, orientées talents.
    ;o)

  • Tout d’abord je tiens à vous féliciter et vous remercier pour votre blog et les sujets interessants que vous proposés. Le fait de comparer le leader et le manager était indispensable car lla plupart on tendance à les confondre, mais votre explication était des plus claire.
    Cependant je rejoins la critique, que vous avez d’ailleurs accéptez, de Monsieur Perron. Un leader doit avoir la faculté de faire adhérer ses collaborateurs à sa vision et à la stratégie à adopter pour atteindre les objectfs escomptés. Enfin il doit les influencer par son professionalisme et son savoir faire, pour qu’à la fin le travail soit un travail de groupe et non d’une personne. Merci pour votre engagement.L

  • Plus je lis vos articles, plus je me sens évoluer dans mon projet professionnel et personnel. Toutes mes félicitations pour cette entreprise sans aucune prétention. J’abonde dans le même sens que vous en terme de distinction entre leadership et management et j’ai souvent constaté avec regret que la confusion est grande et régulière entre le leader et le manager.
    De part mon expérience un bon manager est souvent un bon leader mais un bon leader ne sera pas forcément un bon manager car peu ouvert à la critique constructive. Ce qui me fait être d’accord avec vous sur le côté autoritaire, directif du leadership dont certains leaders n’arrivent pas à se défaire.

  • Bonjour Monsieur Perron, Merci pour votre commentaire. J’accepte la critique qui est tout à fait judicieuse! C’est la faculté de convaincre, la faculté de faire adhérer les autres à sa vision du projet. Imposer est un peu tyrannique … je le conçois!
    Claire

  • Gérard Perron dit :

    J’aime ce blogue qui campe bien les qualités de leader et de gestionnaire. Par contre, je grimace à la lecture de la première phrase : « Le leadership appliqué à la gestion de projet est la faculté à imposer une vision pour le projet. » Le terme « imposer » me semble exagéré. Selon moi, il ne faut pas imposer une vision, mais faire en sorte que notre vision soit partagée en la rendant attrayante. Je préférerais la formulation : « la faculté de faire accepter une vision ».
    Je vous félicite pour votre contribution à l’amélioration des compétences en gestion de projet.
    Gérard Perron, PMP

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

    Télécharger le Guide du

    Chef de Projet

    25 Conseils d'expert en Management de Projet

    Guide du Chef de Projet
    >