Découvrir la culture Agile

Découvrir la culture Agile 1

La thématique de la gestion de projet ne peut être discutée sans aborder la notion de la culture Agile. Tous les managers ont imaginé (rêvé peut-être) de l’instaurer au sein de leurs entreprises..

Dans cet article, je vais vous faire découvrir les fondations de la culture Agile. Nous verrons quels sont les principaux avantages de cette méthode de gestion de produit et comment l’implémenter dans votre entreprise.

Alors qu’est-ce que l’agilité ?

L’agilité est un cadre de travail, un processus, qui a pour but d’aider les entreprises à concevoir des produits avec de la valeur. 

Malheureusement, on ne peut pas s’arrêter à cette définition. Les méthodes agiles regroupent de nombreuses règles à respecter et sont décrites dans un jargon qui leur est propre.

Elles ont été rédigées en 2001 dans ce qui s’appelle le Manifeste Agile (que nous aborderons dans un autre article). 

Avant de vouloir l’appliquer, et même de vouloir le lire, il faut comprendre que l’agilité est une façon de penser. Dans cet article, je vais vous donner les clés pour vous imprégner de cette culture. 

Les fondations de l’agilité

Les méthodes traditionnelles de gestion de projet exigent toutes une planification exhaustive du processus de développement et des résultats au démarrage du projet. Elles imposent des cadrages qui peuvent atteindre deux ans sans même un début de développement.

Les équipes, celles qui réussissent à aller au bout de la première étape, débutent les développements en se basant sur des études de marché et utilisateurs obsolètes.

En partant de cette problématique, les créateurs du Manifeste Agile ont réfléchi à une approche qui leur permettrait d’être plus flexibles dans leurs développements.

Ils se sont reposés sur trois fondamentaux :

L’approche itérative en agilité

Cette idée consiste à découper le produit en cycles qui vont se répéter durant toute la durée des développements. Ces cycles sont nommés : itérations. Craig Larman l’explique très bien dans son livre : Agile and Iterative Development – A Manager’s Guide.

En résumé, chaque itération intègre 4 étapes qui forment la roue de Deming (PDCA)

  1. Plan: Préparer, Planifier
  2. Do: Développer, réaliser concrètement, mettre en œuvre
  3. Check: Contrôler, vérifier
  4. Act (ou Adjust): Agir, ajuster, réagir
Roue de Deming, fondation de la culture Agile
Source image: everlaab.com

Le fait de découper l’ensemble du produit de cette façon, offre la possibilité de changer de direction et de réagir rapidement au changement.

L’approche itérative nous pousse aussi à concevoir le produit de manière incrémentale. Il ne doit pas cesser de s’améliorer et donc de se développer. 

La communication dans le mode agile

Construire un produit avec de la valeur c’est répondre au mieux aux besoins des utilisateurs. Un fonctionnement agile s’appuie sur une communication fluide et efficace au sein de l’équipe.

Toutes les communications (verbales ou non-verbales) au sein de l’équipe agile doivent être adressées à toute l’équipe, y compris le partage des documents, des risques ou des préoccupations de ses membres.

Cela permet d’avoir une “vision produit” harmonieuse au sein de l’équipe et maintient une transparence à tout moment.

Les retours utilisateurs dans les projets agiles

Toujours dans l’intérêt de construire le meilleur produit possible, la récolte des retours utilisateurs est plus qu’importante dans la culture Agile.

Tester son produit, et faire tester son produit à ses utilisateurs, permet de prévenir les erreurs. Cela permet, aussi, d’analyser une modification à réaliser rapidement.

Un produit construit avec des feedbacks à chaque itération sera un produit qui correspondra aux attentes utilisateurs.

Quels sont les avantages de l’agilité ?

Il y a de nombreux avantages à adopter les méthodes agiles pour gérer un produit. En plus d’augmenter la productivité de l’équipe, voici les 5 avantages les plus connus: 

  • La réduction des risques d’erreurs 

La culture agile offre une structure à suivre étape par étape. Le cadre est strict, mais permet d’être très flexible dans les développements du produit. L’équipe peut réagir et corriger rapidement une erreur de fonctionnalité ou un mouvement inattendus sur le marché. 

  • Une augmentation de la satisfaction client 

Étant découpé en plein de morceaux qui sont, à chaque itération, exposés aux tests utilisateurs, un produit agile augmente grandement ses chances de répondre aux attentes utilisateurs

  • Un retour sur investissement plus rapide

Dès les premières itérations, l’équipe développe des fonctionnalités qui vont permettre aux usagers de commencer à utiliser le produit. Le temps de mise sur le marché est donc fortement réduit. Le retour sur investissement est ainsi plus rapide lui aussi. 

  • Une augmentation de la transparence

Avec une communication agile, chaque personne connaît les objectifs de chaque itération et a une visibilité sur les tâches des autres membres de l’équipe. Nous verrons dans un prochain article les rituels mis en place dans la méthode agile pour garder cette transparence au sein d’une équipe produit. 

  • Une démarche d’amélioration continue

Dans la culture agile, un produit n’a pas de date de fin, il est considéré comme incrémental. Au fur et à mesure des itérations, le produit va continuer de se perfectionner

Comment implémenter l’agilité ?

Les méthodes agiles fonctionnent. Elles ont donné d’excellents résultats pour Spotify, Airbnb, Slack et bien d’autres entreprises.

La difficulté réside dans la profonde transformation culturelle qui doit être réalisée avant de pouvoir mettre en pratique les cycles itératifs. 

En premier lieu, une équipe respectant la culture agile ne parlera plus de projet, mais de produit. Un projet à une date de fin alors qu’un produit, lui, s’améliorera en continu. 

Ensuite, il faut comprendre que la technologie a bouleversé nos marchés. Les besoins des consommateurs changent de plus en plus rapidement. Pour appliquer au mieux la méthode Agile il faut donc

  • Modifier la taille des équipes pour avoir une meilleure communication entre ses membres.
  • Placer les utilisateurs au centre de vos préoccupations.
  • Et finalement, la priorisation des fonctionnalités ne doit plus se faire uniquement selon le budget, mais, selon la valeur pour les usagers.

Vous trouverez ci-dessous une infographie illustrant la différence entre la méthode traditionnelle de gestion de projet appelée gestion en « cascade » et la méthode de l’agilité.

Culture Agile

En conclusion

Si le fonctionnement en cascade a été très efficace pour la gestion de projet pendant longtemps, la culture agile nous propose une méthodologie plus adaptée au contexte actuel.

Cependant, elle demande un respect strict du Manifeste Agile que je vous résumerai dans le prochain article.

N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous êtes en transition vers l’agilité et quelles thématiques vous aimeriez que j’aborde ! 


Merci pour la lecture

Cet article vous a plu? Vous pouvez le partager:

Comments (2)

  1. Gerbaud 17 avril 2020
  2. Jean-Fritz 10 avril 2020

Laisser un commentaire