Les 4 étapes de la phase test en Design Thinking : Avec modèles à adapter

Les 4 étapes de la phase test en Design Thinking : Avec modèles à adapter 3

La phase test en Design Thinking est l’étape où vous soumettez vos prototypes à vos utilisateurs pour compléter votre courbe d’apprentissage.

Regardons plus en détail pourquoi vous avez besoin de tester vos prototypes, comment les tester, comment collecter les feedbacks auprès de vos utilisateurs et comment vous pouvez les incorporer afin d’obtenir un résultat meilleur.

Tester en Design Thinking, c’est quoi ?

La phase test, est la 5ème phase du Design Thinking, et c’est l’étape la plus cruciale du processus.

C’est en quelque sorte le moment de la vérité.

C’est là où vous découvrez si vous avez bien cerné les problématiques de vos utilisateurs, si votre prototype s’approche de la solution qu’ils souhaitent avoir, si vous devez apporter des modifications à votre conception.

Ou encore, si vous avez complètement échoué (rapidement), et que vous devez alors reprendre pour réussir.

Pourquoi utilise t-on la phase test en Design Thinking ?

On teste, non seulement pour valider et améliorer notre solution mais aussi pour mieux comprendre les utilisateurs pour qui on conçoit la solution.

Il est vrai que l’on avait consacré assez de temps lors de la phase empathie et définition du problème afin de bien cerner l’utilisateur, mais lors de la phase test, nous aurons l’occasion d’observer les utilisateurs en pleine interaction avec la solution conçue, ce qui va peut-être nous éclairer sur des aspects jusqu’ici non découverts.

Il est donc important de se focaliser lors de la phase de test sur :

  • Ce qu’on peut apprendre concernant la solution;
  • Ce qu’on peut apprendre concernant les utilisateurs

Pour résumer la phase test en Design Thinking vise à :

  • Savoir si votre idée vaut la peine d’être réalisée ou pas;
  • La faire évoluer;
  • Vous assurer que votre idée est la bonne solution et que surtout, elle est bien réalisée;
  • Évaluer si elle sera utilisée et appréciée par vos utilisateurs;
  • Sonder le marché (prix, packaging, promotion, place)

Les 4 étapes de la phase test en Design Thinking

La phase test requiert de passer par 4 étapes :

Etapes de test en Design Thinking

En effet, avant d’aller sur le terrain et commencer son test …

Il faut répondre en amont aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que je veux tester ?
  • Qui va faire le test ?
  • De quoi ai-je besoin ?
  • Comment vais-je documenter les résultats du test ?

Vous aurez donc besoin de passer par ces 4 étapes :

1. Préparer le scénario du test 

Il est important d’avoir les idées claires sur ce que vous souhaitez tester, les séquences du test, et les manipulations que vous souhaitiez que l’utilisateur fasse.

Dans certains cas, le lieu et l’heure de test peuvent s’avérer importants, pensez donc à les inclure dans votre préparation.

Il est donc nécessaire de préparer un document avec toutes ces informations et bien l’expliquer à l’utilisateur.

2. Recruter les testeurs

Pour que votre test soit fiable, les testeurs choisis doivent représenter votre population cible.

Passez alors un peu de temps pour identifier des critères de choix en tenant compte l’apprentissage acquis lors de la phase empathie.

3. Préparer les ressources nécessaires

Dans la phase test, vous aurez évidemment besoin de votre prototype.

Vous allez également avoir besoin de quelques outils comme un appareil photo, un enregistreur, et à minima des stylos et un bloc note.

Vous aurez probablement aussi besoin d’une table et des chaises, cela dépend de ce que vous allez tester et du temps nécessaire pour le faire. Pensez-y lors de la préparation de votre scénario.

Il est recommandé de ne pas y aller seul.

En effet, et puisque tous les petits détails sont extrêmement importants lors de cette étape, il vaut mieux être accompagné par une deuxième personne qui se chargera uniquement d’observer et de prendre des notes alors que vous vous interagissez avec les utilisateurs.

4. Documenter les résultats du test

Après chaque test fait par un utilisateur, prenez le temps de relire vos notes, les compléter et de discuter à votre collègue afin de récapituler vos observations et vos découvertes.

Il est très important de prendre ce temps-là (5 à 10 minutes) avant de passer au test suivant afin d’avoir à la fin une base solide d’analyse et de comparaison.

Vous pouvez utiliser le modèle de scénario de test suivant pour cela :

Télécharger ce modèle de scénario de test


Les techniques de test dans la pensée Design

Il existe plusieurs types de test que vous pouvez choisir selon votre projet et contexte.

Nous en citerons 3 :

1) Test de concept

La finalité de ce test est de s’assurer que le concept derrière la solution conçue est bon, et de valider les hypothèses prises.

Pour cela, vous pouvez utiliser un prototype rapide, où même des images statiques et procéder à un entretien avec l’utilisateur pour jauger ses sentiments et observer ses réactions par rapport à la solution.

2) Test d’utilisabilité

Il s’agit là de tester à quel point votre conception est facile à utiliser.

Le test d’utilisabilité est généralement un exercice d’observation : vous demandez à vos utilisateurs d’accomplir certaines tâches, et vous les observez pendant qu’ils les fassent.

Tout au long du test, vous verrez quels aspects de la conception ont posé des problèmes à l’utilisateur, ainsi que les aspects qui semblent être conviviaux.

Ce faisant, vous identifierez les problèmes de convivialité que vous chercherez à résoudre lors de la prochaine itération de votre prototype.

Vous pouvez utiliser le modèle de test d’utilisabilité ci-dessous:

Télécharger ce modèle de test d'utilisabilité


3) Test AB

Le test A/B quant à lui est une méthode d’optimisation, qui permet de comparer simultanément deux variantes d’un design pour en déterminer le meilleur.

On a recours au test A/B dans les cas où on doit Mesurer de très petites différences de performance ou d’utilisabilité mais qui ont un grand impact sur la conception.

Pour effectuer le test A/B il faut appréhender un grand nombre d’utilisateurs pour ensuite améliorer la variante préférée de la majorité.

Aussi, certains utilisateurs trouvent plus simple de donner leurs Feedbacks en comparant deux prototypes plutôt que de commenter un seul. 

Collecter les feedbacks : La matrice de feedback

Pour collecter les feedbacks des utilisateurs ayant fait le test, vous pouvez utiliser la matrice des feedbacks ou retours d’expérience.

On utilise généralement la matrice des retours d’expérience afin de capturer d’une manière rapide et structurée les retours des utilisateurs ainsi que nos notes et observations.

Ci-après un modèle de matrice des retours d’expérience prêt à l’emploi:

Télécharger ce modèle de matrice de feedback

Conseils pour réussir vos tests 

Afin de réussir vos tests, suivez les conseils suivants :

  • N’essayez jamais de défendre ou de vendre votre idée ou solution;
  • Adoptez l’attitude du débutant : N’assumez pas que vous connaissez les réponses ;
  • Posez des questions ouvertes et encourager l’utilisateur à s’exprimer;
  • Incitez l’utilisateur à formuler des phrases IL/IW/WI (I like, I whish, What if) qu’on pourra traduire en français en (J’aime bien, j’aurais souhaité, et si…);
  • Encouragez l’utilisateur à interagir avec le prototype et à poser des questions;
  • Donnez beaucoup d’importance à la communication non verbale.

Après le test…

Après avoir effectué des tests et documenté les résultats, il est temps de regarder vos données de prêt et de les analyser.

La première chose à faire c’est de chercher des patterns dans vos observations et les retours collectés.

Cela va vous amener soit à s’assurer que votre solution fonctionne soit à mettre en avant des zones qui doivent être améliorées, ou alors à abandonner complètement votre prototype parce qu’il s’est avéré que les hypothèses de base sont erronées.

Les résultats de la phase test vont vous aiguiller sur quelle phase du Design thinking revenir. des fois il vous suffit de refaire le prototype en l’améliorant davantage, mais dans d’autres situations il faut revenir carrément à la phase définition du problème ou idéation.

Je vous invite à lire cette introduction au Design Thinking afin d’avoir une idée sur toutes les phases.

Cela ne doit pas vous faire peur, car toute la philosophie du Design Thinking est là : Échouer plus vite pour réussir plus vite.

Le Design Thinking est un processus itératif, et c’est là que sa force réside.

N’hésitez pas à partager avec nous vos expériences ou réflexions sur la phase test en Design Thinking.

Jalila Manal

A propos de l'auteur

Jalila Manal est DSI régionale avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine informatique. Elle cumule des certifications de Business Analyst, ITIL et CISA.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"34f05":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"34f05":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"34f05":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Je télécharge le Guide gratuitement
>