Savoir dire non pour mieux gérer son temps, un challenge difficile ?

Savoir dire non au travail

Nous avons tous déjà connu ce moment où l’on nous demande de faire quelque chose, en ayant l’impression d’être dans l’impossibilité de refuser.

Pourtant, on sait que si on accepte la tâche demandée, on se confronte à d’énormes problèmes pour gérer tout ce qu’on a déjà sur le feu.

Savoir dire non au travail est un véritable dilemme.

C’est pour vous aider à faire face à cette problématique récurrente que j’ai décidé de vous proposer cet article.

Ne pas savoir dire non est particulièrement vrai dans le monde de l’entreprise, cela l’est également dans d’autres domaines, comme : 

  1. Avec la famille, lorsqu’on nous invite à des repas,
  2. Avec vos amis, qui vous proposent une sortie,
  3. Avec votre compagne ou compagnon qui vous propose une activité qui ne vous intéresse pas,
  4. Avec vos enfants qui veulent jouer avec vous

Si vous souhaitez optimiser votre temps et surtout, avoir du temps pour vous et vos projets personnels, alors savoir dire non au travail est une des solutions viables.

Nous sommes humains, notre temps et notre énergie sont comptés, il est donc impossible de dire oui à tout ce qu’on nous demande, sauf à nous tuer à la tâche.

Désacraliser la situation

Dans le monde du travail

Si le monde du travail se traduit par un lien de subordination entre vous et votre patron, il n’en est pas moins vrai que vous êtes également un collaborateur et non pas juste un exécutant.

De plus, les chefs d’entreprise, les manager et les patrons sont des humains, qui ont également un temps limité et qui sont habitués à refuser ou à déléguer des tâches.

Vous êtes dans le même bateau que votre patron ou vos collègues et vous ne valez pas moins qu’eux.

C’est pourquoi, vous devez faire un travail sur vous-même et désacraliser : 

  1. La hiérarchie:
    Le statut dans une organisation n’est qu’un titre, une fonction.
  2. Le rôle d’un supérieur:
    L’objectif d’un supérieur est de vous permettre de bien travail et d’être le plus productif possible. Son rôle n’est pas de vous accabler de travail.
  3. Votre envie de trop bien faire:
    Si faire de son mieux est toujours une bonne idée, en faire trop ne peut mener qu’à augmenter votre stress, diminuer votre productivité et finalement vous pousser vers la dépression, le burn-out et l’épuisement professionnel. Celui-ci a été étudié dans cet article par exemple, et le surmenage au travail en est un des principaux facteurs.

Dans la vie personnelle

Cette pression de devoir en faire toujours plus est tout autant vraie dans la vie personnelle.

Vous êtes probablement très sollicités, entre famille, amis, enfants et conjoint.

Encore une fois, il vous faut prendre du recul et arrêter de ne pas savoir dire non. 

Comprenez que : 

  1. Vous ne devez pas être hyperactif;
  2. Vous ne devez pas comparer votre vie à celle des autres;
  3. Vous ne devez pas toujours sacrifier vos envies personnelles pour le plaisir des autres;
  4. Vous ne devez pas faire les choses pour le regard des autres.

Ces quatre critères sont très importants pour pouvoir prendre confiance en soi, se remettre au centre des décisions et acquérir le pouvoir du non.

Le pouvoir du non

Ne pas savoir dire non au travail ou dans votre vie perso vous causera plus de problèmes que d’apprendre à le faire.

Voici les trois raisons principales d’apprendre à dire non.

Ne pas trop se charger

Savoir dire non au travail et dans la vie perso est important pour ne pas trop se charger.

Trop se charger implique souvent de ressentir une intense pression.

Si la pression peut dans certains cas être un moteur, une pression écrasante et constante ne peut mener qu’à l’effondrement de votre moral à long terme.

De plus, en acceptant une lourde charge de choses à faire, vous allez consacrer votre temps à son accomplissement.

Le résultat est simple : 

  • Vous allez passer moins de temps avec votre famille;
  • Vous allez passer moins de temps sur le projet essentiel que vous devez mener à bien;
  • Vous allez passer moins de temps pour vous.

Or, le temps que vous consacrez à la vie personnelle est tout aussi important que votre évolution dans le monde professionnel.

Ne pas trop s’éparpiller

Savoir dire non au travail ou dans la vie perso est important pour ne pas trop s’éparpiller

Pour optimiser sa gestion de temps, il est important d’avoir un plan précis, de se fixer des délais clairs et de savoir quoi faire.

Le problème, c’est que si on est constamment dévié de ce plan par un nombre incalculable de petites tâches annexes qu’on nous donne à faire, on ne peut pas pleinement se focaliser sur notre plan.

Or, la focalisation est l’un des piliers essentiels de la réussite, et ce, pour deux raisons :

  1. Il est très difficile d’exceller dans plusieurs domaines:
    Ce n’est pas pour rien qu’on se spécialise dans notre travail. On est bon dans quelques domaines précis, il faut se focaliser là-dedans et déléguer les choses qu’on maîtrise moins à des experts dans le domaine.
  2. Il est quasiment impossible d’avancer dans votre travail si vous avez la tête pleine de tâches totalement différentes à remplir.

Nous avons rédigé de nombreux articles qui vous aideront à y voir plus clair, que ce soit sur la délégation, la planification du travail ou encore sur la priorisation des tâches.

Si vous devez faire trop de choses, il est probable que vous ne finissiez par faire que des moitiés de choses.

Enfin, s’éparpiller implique : 

  • De se faire interrompre de manière régulière dans son travail,
  • De devoir traiter avec des personnes totalement différentes et de perdre en efficacité,
  • De devoir se concentrer (ce qui demande déjà 5 à 10 minutes avant d’être à son plein niveau) en faisant une gymnastique mentale permanente pour passer d’un sujet à un autre très rapidement (ce qui est encore plus fatigant pour votre esprit).

Vouloir faire trop de choses impactera donc directement la qualité de votre travail.

Ne pas decevoir

Savoir dire non au travail ou dans la vie perso est importante pour ne pas promettre l’impossible et décevoir

Il n’y a rien de pire que de promettre quelque chose et de ne pas tenir ses engagements.

Les personnes qui savent dire non sont souvent perçues comme des personnes qui savent ce qu’elles veulent et qui connaissent leurs limites, contrairement à celles qui ont tendance à ne pas savoir dire non.

On vous sera bien plus reconnaissant de savoir mettre la ligne rouge au bon moment plutôt que de constamment dire oui pour au final faire du mauvais travail.

Nous avons tous déjà vécu ce moment où : 

  1. Notre patron nous donne une tâche à faire, on dit oui car on n’ose pas refuser.
    La tâche est mal exécutée et on se fait sermonner.
  2. On promet d’aller chercher les enfants à l’école, et au dernier moment, une réunion ou un dossier urgent est à finir.
    On ne peut pas accomplir notre promesse et on crée des tensions inutiles dans le couple.

Comprenez bien une chose : promettre l’impossible et décevoir est la pire des choses que vous puissiez faire, que ce soit au travail ou dans votre vie personnelle.

savoir dire non au travail

Comment dire non à son chef ?

En première partie de cet article, je parlais de prendre confiance en soi et de prendre de la distance vis-à-vis de la hiérarchie et des situations.

Pourquoi j’ai dis ça? 

Tout simplement car la clef dans toute relation humaine de qualité est la communication.

Ainsi, pour comprendre comment dire non à son chef, il faut que vous le considériez comme un être humain avant toute chose :

  • Soyez honnête avec votre chef sur les raisons qui font que vous devez refuser.
  • Instaurez un climat de confiance en montrant votre bonne volonté et en expliquant de manière rationnelle pourquoi vous ne pouvez pas, pour le moment, accéder favorablement à sa requête.
  • Parlez-lui des trois points cités plus haut : vous ne souhaitez pas vous charger davantage car vous êtes déjà à la limite de ce que vous pouvez faire, le multi-tasking va diminuer la qualité de votre travail et au final, vous avez peur de le décevoir en faisant du mauvais travail.

En suivant ces quatre étapes simples, vous allez apprendre comment dire non à son chef en toute sérénité.

Attention tout de même : le but ici n’est pas de refuser toutes les tâches qu’on vous donne pour vous la couler douce. Il faut faire preuve de bonne foi pour que cette stratégie fonctionne et montrer qu’on peut compter sur vous en temps voulu.

Ainsi, pour créer un climat de confiance et d’harmonie au quotidien, il vous faudra : 

  • Acceptez votre part de travail dans la limite que vous pouvez supporter,
  • Bien faire votre travail et y mettre du coeur,
  • Ne pas hésiter à accepter la tâche proposée en indiquant un délai plus long que prévu pour son accomplissement.
  • Proposez une alternative pour adapter au mieux votre emploi du temps pour montrer votre bonne foi.

Tout patron sera enchanté de voir un salarié qui prend à coeur de bien faire son travail et qui, pour ce faire, sait mettre des limites.

Une fois le climat de confiance instauré auprès de votre hiérarchie, appliquez ce principe à votre vie personnelle.

Tout comme votre patron, votre conjoint, vos amis ou vos enfants accepteront d’autant plus le fait que vous disiez non, si : 

  • vous leur expliquez pourquoi vous ne pouvez pas ou voulez pas faire quelque chose,
  • leur montrer votre bonne foi,
  • leur proposer une alternative,
  • vous ne dites pas non à chaque fois et n’êtes pas un simple égoïste : vous alternez entre les moments pour vous et les moments pour les autres.

Pour répondre à la question de comment dire non à son chef, il suffit d’être honnête et de créer une communication saine.

Cette stratégie est à adopter en toutes circonstances et avec n’importe quel être humain.

Conclusion

Vous l’aurez compris, savoir dire non au travail ou dans la vie perso est absolument indispensable, pour :

  1. éviter de trop se charger
  2. éviter de trop s’éparpiller
  3. éviter de décevoir
  4. concilier votre vie pro et votre vie perso
  5. prendre du temps pour vous
  6. gérer au mieux votre temps et votre niveau d’énergie

Ces conseils sont vraiment importants à mettre en place.

Pour ce faire, il est fondamental de :

  1. prendre confiance en soi
  2. ne pas s’attarder sur ce que pourraient penser les autres
  3. ne pas se faire écraser par les attentes des personnes qu’on aime
  4. savoir être honnête et mettre en place une bonne communication
  5. expliquer pourquoi, de manière factuelle, vous ne pouvez pas répondre à cette sollicitation actuellement
  6. désacraliser l’impression de dominance de votre patron/manager et de la hiérarchie en général

Et vous, avez-vous d’autres conseils à mettre en place pour dire non? 

Avez-vous des difficultés à arrêter de prendre sur vous une charge de travail trop importante ?

Partagez avec-nous votre histoire dans la section commentaire ci-dessous ! 

Merci pour la lecture

Cet article vous a plu? Vous pouvez le partager:

Laisser un commentaire