Utiliser la méthode DMAIC en 5 étapes

DMAIC, acronyme de Définir, Mesurer, Analyser, Innover, et Contrôler, est une méthode du Six Sigma qui sert à résoudre les problèmes. 

Elle se base sur une analyse de la situation en 5 étapes, à l’aide d’un ensemble d’outils, avec pour but d’améliorer la qualité de manière continue.

Dans cet article nous allons répondre aux questions qu’est-ce que la Méthode DMAIC, sa relation avec l’approche Six Sigma et comment utiliser la méthode DMAIC.

Qu’est-ce que le DMAIC ?

DMAIC est une méthode de résolution de problèmes qui s’applique en 5 étapes qui forment son nom.

La particularité de la méthode DMAIC, c’est qu’elle est une méthode scientifique qui est basée essentiellement sur l’analyse de données afin d’arriver à des solutions.

Cette méthode consiste à trouver une solution pratique en réponse à un problème pratique, mais en le traduisant d’abord en problème analytique et en solution analytique.

DMAIC est donc un acronyme anglophone qui s’applique presque aussi bien en français :

  • D comme Définir (Define en anglais)
  • M comme Mesurer (Measure)
  • A comme Analyser (Analyse)
  • I comme Innover ou améliorer (Improve)
  • C comme Contrôler ou maîtriser (control)
Six Sigma
Guide Six Sigma

Définir  

Déterminer quelles informations et données caractérisent, qualifient et quantifient le processus qui fournit un bien ou un service, à quels clients et pour quels besoins.

Mesurer

Mesurer les entrées et sorties clefs du processus, définir les performances de base et les objectifs de performance et déterminer où sont les opportunités d’actions.

Analyser

Déterminer les composantes de la variation et leur importance relative, chiffre les probabilités de défauts.

Innover ou Améliorer 

Déterminer à partir des conclusions statistiques les solutions à déployer pour résoudre les causes racine

Contrôler

Mesurer les progrès et pérenniser les améliorations apportées. Appliquer à des processus équivalents.

méthode dmaic

DMAIC : quand et pourquoi la mettre en place ?

La mise en place du DMAIC doit faire suite à une analyse de la situation qui pose un problème.

Il faut donc au préalable se poser un certain nombre de questions :

  • Descriptif : quel est le processus concerné ? Un pilote a-t-il été nommé sur le sujet ? Y a-t-il un référent métier ?
  • Contexte : comment a émergé le besoin ? Peut-on définir le problème comme un écart à réduire ? Quelle est l’urgence ?
  • Quels sont les enjeux (gains en temps, en qualité, bon du 1er coup, en organisation, en délai de décision, en non-stress)? Et pour quelle valorisation en euros ?
  • Des tentatives de résolution par d’autres méthodes plus simples ont-elles été faites sans succès ? Et si oui pourquoi (manque de temps, de moyens, de données historiques, de volonté managériale,…) ?

DMAIC et Six Sigma

Ce qu’il faut retenir, c’est que le DMAIC est la méthode de résolution de problèmes pour mettre en place l’approche Six Sigma.

Améliorer la qualité de manière continue et optimiser les processus sont indispensables dans toute organisation. Les Japonais l’ont bien compris.

Motorola a déposé la marque Six Sigma pour désigner une méthode pour améliorer la qualité des produits industriels et l’efficacité des processus.

Après l’application aux procédés industriels, la méthode Six Sigma a été appliquée à tous les types de processus, notamment administratifs, logistiques, commerciaux et même d’économie d’énergie.

Avec Six Sigma, on écoute l’avis des clients par exemple par le biais d’enquêtes de satisfaction d’une part et on fait appel à des indicateurs de mesure d’autre part.

Mikel J. Harry, ingénieur chez Motorola, définit les bases de Six Sigma à la fin des années 1980 en s’appuyant sur le travail de William Edwards Deming.

Il souhaite analyser les instabilités du processus de fabrication avec des outils statistiques et surtout il donne la priorité à l’amélioration continue.

Dès lors, chez Motorola, on utilise cette méthode pour gérer tous les projets.

Exemple

Un bon exemple est la confection du dessert de votre repas de fête : il va vous falloir interroger vos futurs invités sur leurs goûts et surtout leurs allergies (voix du client) pour choisir votre dessert bien avant le jour J.

Ainsi vous allez pouvoir vous entraîner à le faire plusieurs fois avant pour affiner votre recette, tant en goût, en présentation (décors) qu’en savoir-faire : quelles seront vos astuces personnelles (cuisson, ingrédients mystère, temps de préparation…) pour être sûr d’être serein et prêt à réaliser le dessert parfait le jour souhaité !

Six Sigma
Le Guide du Six Sigma

Comment utiliser le DMAIC ?

Maintenant que nous savons ce qu’est le DMAIC, et sa relation avec Six Sigma, comment utiliser la méthode DMAIC ?

Eh bien chaque étape de la méthode DMAIC requiert l’utilisation d’un ou plusieurs outils que vous pouvez choisir en fonction de votre contexte, mais aussi de vos préférences et votre maîtrise de ces outils.

Voici les 5 étapes du DMAIC :

1) Définir

Identifiez le processus à améliorer, analysez la voix du client, sélectionner les caractéristiques à améliorer (CTQ), rédigez la charte de projet (incluant l’enjeu économique).

Outils :

  • Schéma de pensée
  • Sondage,
  • Diagramme CTQ (Critical –to-Quality), Modèle de Kano,
  • Diagramme SIPOC,
  • Modèle QQOQCP,
  • Diagramme d’affinités,
  • Charte de projet

2) Mesurer

Valider le système de mesure, choisir les axes de stratification, évaluer la performance de départ et la cible, décrire le flux du processus, identifier les tendances liées au temps, identifier et analyser les causes extraordinaires

Outils :

  • Matrice cause-effet
  • Plan de collecte des données
  • Diagramme d’Ishikawa
  • Cartographies de processus
  • Swimlane
  • Value Stream Mapping (VSM)
  • Cartes de contrôle
  • Maitrise statistique des processus (MSP)

3) Analyser

Identifier les causes profondes potentielles de variabilité, valider les causes réelles, confirmer l’objectif et les finances.

Outils :

  • Tests d’hypothèse
  • Corrélation/régression
  • Poka Yoke
  • Boite à moustache
  • Diagramme de Pareto
  • Plans d’expériences

4) Améliorer

Créer des solutions potentielles, sélectionner les solutions, évaluer les risques, mettre en œuvre les solutions, établir les tolérances opérationnelles et mesurer la performance du nouveau processus.

Outils :

5) Contrôler

Garantir le maintien de la performance, transférer le processus amélioré, identifier les prochaines étapes et finaliser la documentation.

Outils :

  • Feuille de relevé de données
  • Contrôle par échantillonnage
  • Autocontrôle
  • Matrice de contre-mesures

Voici le résumé en infographie :

outils dmaic

DMAIC et Lean

Alors que le DMAIC, en tant que méthode de résolution de problème du 6 sigma, vise à réduire la variabilité des processus, le lean vise à réduire toutes les sources de gaspillage.

C’est pourquoi Lean et 6 sigma se complètent et se combinent.

Comment combiner ces deux approches ?

Cela peut être très efficient de fusionner entre :

  • la stratégie axée sur la réduction des délais, l’élimination des gaspillages inhérente au Lean (comme un arrêt au stand optimisé en F1)
  • avec l’approche culturelle, les processus organisationnels et les outils analytiques de Six Sigma (comme le fait de repérer les symptômes pour mieux faire un diagnostic permettant un traitement au juste nécessaire).

Exemple

Un bon exemple de combinaison des deux approches, Lean et DMAIC, est le délai de livraison d’un client.

On sait bien aujourd’hui avec des commandes instantanées sur votre portable que le facteur rapidité de livraison est déterminant dans le choix du site d’achat.

Il faut donc être performant sur le délai, mais aussi sur la tenue du délai promis, sans quoi la déception est à la hauteur de l’espoir suscité.

Dans ce scénario illustré ci-après, on part d’un processus de fabrication et de livraison composé de 6 étapes (de A à F) dans la figure 1.

dmaic et lean

Dans la figure 2, en utilisant les méthodes du Lean, on s’aperçoit que l’on peut réduire le délai de livraison en optimisant des étapes ou carrément en en supprimant (ici les étapes B, D et E)

Dans la figure 3, on s’attaque au 2ème critère de choix du client : la fiabilité du délai de livraison annoncé.

Pour cela on utilise les techniques de diminution de la variabilité du Six Sigma.

Conclusion

Utiliser le DMAIC s’avère être un excellent moyen pour trouver des solutions à des problèmes complexes.

Si la méthode DMAIC a été d’abord utilisée dans le secteur industriel, aujourd’hui il est utilisé dans tous les domaines et pour tous types de processus, y compris sur le plan personnel.

Partagez avec nous vos expériences en commentaire.

Kit management de projet
Kit Management Projet

Emmanuel Chambaud

A propos de l'auteur

Emmanuel a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur des ventes dans le secteur industriel puis prend des responsabilités dans la logistique et le contrôle de gestion.
Il cumule ensuite des fonctions de consultant optimisation des coûts, puis de Manager Système Qualité en usine, où il s’investit pendant 10 ans dans l’amélioration des processus. Il est actuellement Master Black Belt Lean Six Sigma.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

Guide du Chef de Projet
>