Comment construire le diagramme Ishikawa : principes et exemples

Le diagramme Ishikawa est l'un des outils les plus prisés en gestion de projet, que ce soit en matière d’amélioration de la qualité, de résolution des problèmes ou de gestion des risques.

Dr. Kaoru Ishikawa est une référence dans le management de la qualité et a développé plusieurs outils, dont cet outil qui a porté son nom.

Dans cet article, je vous montrerai ce qu’est ce fameux outil d'analyse, quelles sont ses différentes variantes, quelles sont ses mérites et utilités, comment l’échafauder pour mieux vous en servir dans vos activités à chaque fois que c’est nécessaire.

Qu’est-ce que le diagramme ishikawa ?

La méthode d’ishikawa est une illustration graphique en forme d’un poisson dont la tête représente le problème ou l’effet proprement dit et les différentes arêtes, 5 en général, affichant chacune une catégorie de causes éventuellement à l’origine d’un problème.

Il est à signaler au passage qu’à partir de ces causes primordiales ou primaires peuvent émerger des causes secondaires ou causes racines.

Alors, quelles sont ces catégories de causes les plus fréquemment pointées du doigt ?

Démarche de résolution de problèmes
La démarche de résolution de problème

Quels sont les 5M d'Ishikawa ?

Les principes d'Ishikawa les plus populaires sont au nombre de 5 :

  • Main d’œuvre
  • Matières
  • Matériel ou Machines
  • Méthodes
  • Milieu

Ce sont les sources principales de problématiques, dysfonctionnements ou événements.

les 5m

Voyons de près chacun de ces principes avec des exemples :

1. Main d'œuvre

Il s’agit de toute personne impliquée, d’une façon ou d’une autre, dans le projet, mission ou événement étudié : dimension d’aptitudes, niveau de connaissances, degré de compétences, échelle de motivation, portée d’influence, effectif du personnel, hauteur de coordination, département concerné, organigramme, organisation des équipes…

Exemple :

L’équipe commerciale est démotivée parce que, quoique les objectifs de vente ont été dépassés cette année pour la première fois depuis 4 ans, il n’y a pas eu de prime octroyée. De plus le changement de voitures de service promis aux membres de l’équipe n’a pas été honoré par la direction.

2. Matières

Il est question ici de toutes les composantes de produits, matières, constituants, substances ou denrées indispensables à un projet, mission ou événement : matières premières, quantité et qualité des denrées, entrées de processus, papier, internet, électricité, eau, packaging, informations…

Exemple :

Les ventes d’un produit potentiel d’une multinationale ont chuté de (-10%) par rapport à l’exercice précédent.

Suite à un brainstorming, mené au sein du département marketing, pour en connaitre les raisons, il a été conclu que le changement du packaging en était une cause capitale.

En outre la qualité du papier du packaging laissait beaucoup à désirer. Les couleurs et dessins choisis manquaient énormément d’originalité et d’attrait.

3. Matériel ou Machine

Il s’agit à ce niveau de tous les outils, machines et équipements nécessaires à bien mener un projet, activité ou événement : machines, moyens de transport, matériels informatiques, photocopieurs, imprimantes, fax, téléphones, bureaux, salles…

Autrement dit tout l’arsenal indispensable à la réalisation du travail et engendrant en principe des budgets d’investissements notables.

Exemple :

Nombreux sont les retards de livraison signalés ces derniers mois par les clients. 

Les machines de production vieillissantes tombent fréquemment en panne, ce qui affecte le plan de production.

4. Méthodes

On fait allusion à ce titre aux méthodes de travail, procédures mises en place, organisation des tâches, aux descriptifs des jobs, marches à suivre, recherches et développement, logique de processus, planning des activités, objectifs stratégiques à réaliser, systèmes politiques et culturels à respecter…

Découvrez ici comment construire un planning des activités.

Exemple :

Un turnover élevé constaté ces trois dernières années au sein d’une importante entreprise. 

Le style de management adopté dans la plupart des services, est trop directif.

Les procédures de contrôle sont trop fréquentes. Avertissements et mises à pied sont monnaie courante dans cette société.

5. Milieu

Ce 5ème M de l'analyse Ishikawa désigne tout l’environnement, quel qu’il soit, qui peut avoir de l’impact sur l’accomplissement du projet, de l’activité ou de l’événement : la chaleur, le froid, les intempéries, le lieu du travail, le domaine d’activité, le marché, la concurrence, les paramètres politiques, la législation, les facteurs socioéconomiques, technologiques, démographiques (PESTEL)…

Exemple :

Le gestionnaire d’un restaurant constatant une affluence de clientèle en perte de vitesse de -15% comparativement à l’exercice précédent, a bien pris note du lancement, lors de cette année à quelques centaines de mètres, d’un concurrent dont le placement présente le mérite de proximité avec un grand parking de voitures.

Exemple de la méthode 5m

Voici un exemple du diagramme Ishikawa pour illustrer son utilisation.

Notons au passage que le diagramme ressemble aussi à un arbre dont le bas du tronc indique le problème à dissoudre ou l’effet à analyser.

Le problème à résoudre, situation à élucider ou effet obtenu est mentionné à droite de la tête du poisson.

Chaque catégorie des causes principales du problème, situation ou effet est notée à gauche sur une des branches ou arêtes du poisson.

Ces catégories les plus mises en cause de l’effet à analyser, souvent au nombre de 5, commencent toutes par la lettre M : D’où la dénomination : méthode des 5M.

Les branches illustrent les grandes familles des motifs primordiaux à l’origine de la problématique à solutionner ou de l’effet à abolir.

On parle alors de l’arbre Ishikawa ou du diagramme de causes à effets.

Ishikawa vierge

Légende illustrée

  • À droite de la tête du poisson : on marque l’effet observé, le problème à résoudre ou la situation à changer
  • Sur les arêtes ou branches du poisson on indique les 5 grandes catégories de causes majeures à l’origine de l’effet, problème ou situation
  • Sur chacune des branches du poisson : on exprime les causes primordiales de l’effet, problème ou situation
  • Par rapport à chaque cause primordiale, on révèle les causes secondaires qui en sont responsables

Nous venons de voir à quoi sert ce fameux outil d’analyse, ainsi que son contexte d’utilisation. 

Voyons maintenant quelles sont les autres variantes du processus d’ishikawa, à savoir : 6M, 7M, 8M, et 9M.

Pourquoi faire un diagramme 5M ?

La raison principale pour faire un diagramme Ishikawa est de pouvoir reconnaitre les différentes causes d’un problème, définir celles qui en sont les plus marquantes, et décider des mesures correctives à mettre en œuvre pour juguler la problématique ou dysfonctionnement.

avantages diagramme ishikawa

Voyons 6 raisons pour appliquer une telle méthode.

1. Favoriser la communication

Le groupe de travail, les parties prenantes d’un projet ou les équipes concernées se réunissent, en séance de brainstorming, en vue de solutionner ensemble une problématique, juguler un effet non désiré ou corriger un dysfonctionnement en interpelant ce fameux concept Ishikawa.

Ce processus améliore la communication au sein des groupes et équipes, booste la coopération et favorise le team building.

2. Visualiser l'analyse des causes du problème

Le qualificatif visuel de la méthode ishikawa fait que l’analyse des causes à effets sera à la fois minutieuse et profonde d’un côté, et la synthèse des déclencheurs de l’écart enregistré sera autant précise que globale d’un autre côté.

3. Identifier la racine du problème

Il est présentement admis en management, en gestion de projet et en contrôle de qualité que ce fameux procédé est d’une excellence inégalée en matière de traitement de problèmes.

Et ce, en posant en premier lieu le problème, en analysant ensuite ses éventuelles causes primaires et secondaires, et en définissant en fin d’exercice les différentes mesures correctives nécessaires.

Par ailleurs, l’outil Ishikawa joue le rôle d’un diagramme des relations dans la mesure où il permet de mettre à nu les liens de causalité entre les différentes causes affichées d’un problème donné ou effet constaté.

En répondant par « oui » à la question :

  • Y a-t-il une relation de cause à effet entre ces deux causes du problème à résoudre

On enchaine par la suite avec les questions :

  • Quelle en est l’origine
  • Pourquoi 

On peut poursuivre le questionnement en adoptant la méthode 5P (5 Pourquoi) qui nous permet d'identifier les causes profondes du problème posé ou phénomène observé. 

Cette méthode consiste à poser 5 fois de suite la question « pourquoi » dans l’optique d’arriver à la cause profonde et réelle du problème à traiter.

On parvient in fine à trouver la véritable cause « racine » qui a bien déclenché le problème posé.

4. Améliorer la qualité

Chaque fois qu’il y a un dysfonctionnement notable qui impacte négativement le processus de qualité, le bon fonctionnement d’un projet ou d’une activité, le diagramme ishikawa constitue une feuille de route avérée ou un véridique « diagramme qualité » permettant l’amélioration de la qualité du projet ou de l’activité.

5. Prévenir les risques

Cette fameuse démarche est quasi-présente en gestion des risques, ce qui entraine précocement un travail préventif et augmente en conséquence la productivité et l’efficience en milieu professionnel.

6. Prendre des décisions efficaces

L'analyse Ishikawa permet de décider d’un plan d’action ponctuel et d’une mise en évidence d’un certain nombre de recommandations correctives.

Elle offre ainsi au manager, chef de projet et responsable de qualité une aide précieuse dans leurs processus décisionnels.

Comment faire un diagramme 5M ?

Pour faire un diagramme ishikawa de manière efficace et professionnelle, il vous faut respecter les 6 étapes suivantes.

1. Lancer une séance brainstorming

Convoquez toutes les parties prenantes à une réunion de brainstorming où sera analysé la problématique à abolir.

Utilisez un tableau où sera dessiné l’arbre Ishikawa.

Disposez des post-it pour noter les causes primaires et secondaires du problème à analyser.

2. Cerner précisément le problème ou l’effet

Il est capital de déterminer, de premier abord, ce qu’est exactement le problème à résoudre ou l’effet à dissoudre.

Veillez à l’accoucher noir sur blanc à droite de la flèche principale du diagramme.

3. Déterminer toutes les causes potentielles

À ce stade, vous êtes appelés, vous et l’équipe présente, à définir l’ensemble des causes possibles du problème ou effet.

4. Classer toutes les causes par catégorie

Rangez chaque cause dans la catégorie ou arête appropriée de vos 5M.

Le mieux est de les écrire sur des post-it que vous collerez au sein de la catégorie adéquate.

5. Trouver les causes racines

Pour chaque cause trouvée, cherchez la cause de fond, la cause racine, soit la véritable cause du problème.

Je vous recommande de faire appel à la méthode des 5P (5 Pourquoi).

En savoir plus sur la technique des 5 Pourquoi.

6. Dresser un plan d’action

Dés finalisation du diagramme, entamez votre plan d’action en définissant les causes prioritaires sur lesquelles vous allez agir et les actions à mener d’urgence pour résoudre le problème et éliminer l’effet.

Etude de cas du diagramme ishikawa

Reprenons l'exemple du turnover élevé constaté.

Lors d’une réunion de travail avec les managers des différents départements de l’entreprise, Anne-Marie, directrice des ressources humaines, projette un chiffre inquiétant décrivant une hausse notable de turnover au sein de la société lors des trois dernières années.

Une discussion houleuse s’ensuivait.

C’est alors qu’Anne-Marie a proposé un brainstorming autour de la question afin de mieux tirer profit du débat enclenché et parvenir ensemble à l’élaboration d’un plan d’action adéquat et efficace.

Ainsi, elle a commencé par dessiner le diagramme sur le tableau tout en notifiant le chiffre du turnover clairement en hausse ces dernières années.

Les assistants à cet exercice, enthousiastes qu’ils étaient à l’idée de participation à la résolution du problème, commençaient à évoquer les différentes raisons de cette situation malencontreuse.

Et Anne prenait note au fur et à mesure des causes invoquées.

Ensuite, Anne notifiait chaque cause dans la catégorie convenable des 5M.

In fine, le diagramme d’arête de poisson se présentait comme suit :

Ishikawa étude de cas

Une fois les causes du turnover finalisées, Anne et son audience ont défini les causes racines les plus critiques en termes d’action.

Ainsi, et par ordre d’importance, les priorités sont les suivantes :

  • Formation des managers sur les techniques du feedback,
  • Formation des managers sur les styles de management et
  • Indemnisation des déplacements pour le travail.

À la fin de la réunion un véritable plan d’action a été élaboré par les assistants et la directrice des ressources humaines.

Quelles sont les variantes de la méthode 5m ?

Conçu initialement essentiellement pour le milieu industriel, Ishikawa couvre aujourd’hui d’autres secteurs (tertiaire, IT..).

De ce fait, la catégorie « Matières » n’est plus aussi importante en gestion de qualité ou le déclenchement d’une quelconque déviation.

Pareillement, la catégorie « Machine » ou « Matériel » s’est vue remplacée par « Moyens ».

On dénombre en vérité d’autres principes intéressants du diagramme ishikawa dont voici les détails.

La méthode 6M 

Dans certaines situations, un sixième élément est ajouté aux 5 catégories précédentes.

Il s’agit de « Mesure ».

Cette catégorie inclue l’ensemble des causes en liaison avec les erreurs et biais inhérents aux indices d’évaluation utilisés dans le calcul des processus, activités et phénomènes appelés à être analysés.

Exemple :

Pertinence des KPI’s établis, paramètres de comparaison avec la concurrence, critères de priorisation de choix stratégiques, opérationnels…

L’analyse 7M

Autre variante de l’analyse Ishikawa : Les 7M.

Dans ce cas, outre les 5M du diagramme, on tient compte, en termes de deux autres catégories, à savoir : « Mesure », décrit précédemment, et aussi l’ensemble des causes en relation avec la thématique « Management ».

Exemple :

Style de management adopté, niveaux de compétences managériales, système de développement des performances entériné…

L’outil 8M

La caractéristique « Moyens financiers » est rajoutée aux 7M.

Exemple :

La pertinence des budgets alloués aux projets, missions ou activités, le bien-fondé de la politique de gestion de dépenses, la justesse des postes budgétaires…

La variante 9M

L’aspect « Maintenance » est pris en considération comme catégorie à part entière et qu’on rajoute aux composantes 8M.

On fait appel au concept 9M essentiellement dans les unités, ateliers ou usines de production.

Exemple :

Quand les machines deviennent vieillissantes le rythme, la qualité et les employés de maintenance peuvent constituer une source majeure d’effets indésirables ou dysfonctionnements…

Découvrez ici une autre méthode créative de résolution de problèmes, le design thinking.

En conclusion

Au cours de cet article, nous avons certainement pris conscience et bien saisi toute la portée, pertinence et grandeur de ce prodigieux outil de travail qui nous est parvenu du merveilleux pays du soleil levant, le Japon.

Le diagramme ishikawa nous offre moult bénéfices dans notre vie active :

  1. Résolution des problèmes,
  2. Gestion de la qualité,
  3. Gestion des risques,
  4. Développement de nos aptitudes d’analyse et de synthèse,
  5. Amélioration de la communication au sein des équipes,
  6. Prise de décision, et
  7. Élaboration de judicieux plans d’action.

Cet outil, bien qu'il soit connu pour ses 5 composantes (5M), peut être personnalisé en ajoutant autant de catégories que de règles paramètres propres à votre entreprise.

Je vous recommande toutefois de vous limiter aux catégories que vous jugez nécessaires.

Dites-moi ce que vous en pensez en commentaires, ci-dessous.

Quiz de compréhension

Si le quiz ne s'affiche pas, essayez de supprimer l'historique de navigation sur votre navigateur. Pour Chrome, voici comment faire

Nos guides et outils
Kit Management Projet

Mohamed El Allame

A propos de l'auteur

De formation scientifique et médicale, j’ai su jeter mon dévolu, professionnellement parlant, sur le marketing, le management et les ressources humaines.
Ce qui m’a permis, d’une part, de contribuer, merveilleusement, à la réussite de moult projets professionnels et, d’autre part, d’aider des milliers de personnes à accomplir progrès, développement et épanouissement professionnel.

Les autres articles du dossier

  • Bonjour,
    C’est l’un des outils que je propose toujours à mes clients pour l’appliquer dans l’analyse des problèmes. Il est très efficace et très pratique… merci pour le thème…

    • Avec plaisir, merci pour ce retour Kahit 🙂

  • jean Christophe GAUTIER dit :

    Bonjour,
    pouvez-vous me dire comment ce fait la lecture de ce diagramme? (de gauche à droite ou de droite à gauche?)
    Pouvons-nous hiérarchiser les causes dans ce diagramme?

    • Mohammed dit :

      Bonjour Jean Christophe,

      Le diagramme est lu de gauche à droite.

      On part des grandes catégories de causes, puis on détaille les cases de chaque catégorie, pour parvenir à un effet ou à un problème à résoudre.

  • Très intéressant ce diagramme. Je pourrai bien l’exploiter

  • Bonjour tous le monde

    Justement parlant du diagramme d’ischikawa, dans plusieurs sites je trouve :
    05 M
    06 M
    voir même parfois 07 M

    qu’elle est la plus correcte SVP ?

    • Jalila Manal dit :

      Bonjour Brahim,
      En effet, on parle aussi de 6M et de 7M mais il n’y a pas de version correcte ou fausse.

      Le diagramme d’Ishikawa original a 5M (Machines, Méthodes, Milieu, Main d’oeuvre et Matière), mais dans certains cas et projets nous avons besoin d’inclure les Mesures (on parle alors de 6M), ou Management (et là on parle de 7M).

      Au final le diagramme Ishikawa est un outil qui vous aide à résoudre un problème, il faut donc s’imprégner de la logique et puis l’appliquer et l’adapter à ses propres projet et contexte.

  • arrar lahcen dit :

    enfin j’ai compris le diagramme d’ishikawa poua l’analyse des probleme pour determiner leurs causes merci

  • Serigne BA dit :

    Bonjour Claire,
    Merci pour l’exemple.

  • Bonjour , vraiment très intéressant.

    Merci !!!

  • TCHOUASSI dit :

    c’est très pratique merci

  • LOUBANI ABDELILAH dit :

    J’aime bien revoir des cours pour m’améliorer su niveau de gestion et organisation d’atelier…..merci

  • BENARD Patrick dit :

    Oui un des nombreux outils disponibles Dans le domaine de l’Organisation ,les Méthodes , la Gestion de Projet ,la Production, le QA ETC……………….
    Mais l’outil est connu depuis au moins 40 ans en France ( Groupe RENAULT ) Donc un outil de bon « sens » pas nouveau !!!!!
    .

  • Merci Claire. C’est très instructif. La description est CLAIRE.

  • je suis très contant de connaitre le Ishikawa.
    Merci pour votre bonne compréhension.

  • Bonjour,

    Sincèrement, je trouve l’exposé de l’approche Ishikawa formidable est enrichissant. Cette méthode est pratique et trouve un domaine vaste d’application dans le quotidien humain et professionnel tel que l’amélioration de l’activité, du chiffre d’affaire et du service clientèle.

  • sarsa soualhi dit :

    Intéressant, pourriez vous nous envoyer ce modèle

    • Jalila Manal dit :

      Bonjour sarsa,
      Vous pouvez télécharger le modèle directement sur l’article.

  • Jonathan dit :

    Pouvons nous mieux comprendre ce diagramme? Et quel est sa particularité?

  • paul tchuissi dit :

    très bon exemple merçi. Dans les grandes catégories de causes il faut ajouter deux autres M dans le domaine du management notamment : Management et Moyens financiers

  • Dans le même esprit de réduire les causes les plus négligeables.
    N’est-il pas aussi utile d’y ajouter un diagramme de Pareto ?

    • Bonjour Marvin,

      Il est essentiel de savoir identifier les problèmes les plus importants parmi toutes la liste. Pour cela, il serait effectivement intéressant d’appliquer la règle 80 /20 de Patero.

      Voici un autre article qui traite le diagramme Pareto

  • je veux essayer le diagramma d’Ishaikawa
    pour projet de fin d’etude

  • Tres interessant; pouvons-nous le rapprocher du diagramme sur l’arrête de Poisson?

    • Oui, le diagramme d’Ishikawa est un synonyme du diagramme en arrêtes de poisson. C’est la même chose !

      • Elanga lucir dit :

        Bonjour j’ai une préoccupation
        Je fait la soutenance et j’ai choisit le diagramme des 5M pour montrer les limite d’une société de la place et maintenant j’aimerais utiliser ce même diagramme pour apporter des amélioration dans e cas de cette même entreprise. Mais suis bloqué pouvez vous m’aider?
        Merci d’avance

        • Bonjour,

          Justement, nous avons mis à jour le contenu de l’article et ajouté un modèle avec exemple. Vous aurez à priori les infos pour l’appliquer à votre cas. Suivez les étapes décrites dans l’inforgraphie.
          Bon courage

  • explication assez détaillée pour être compréhensible. thank you

  • ishikawa dit :

    Merci pour votre explication sur le diagramme d’Ishikawa

  • ishikawa dit :

    Merci maintenant je connais le diagramme d’Ishikawa!!!!

  • Très bonne approche de ce diagramme et des 5M !

  • Bjr! Mme
    En générale après avoir fait le diagramme de 5M qu’est ce que nous tirons comme solution vu que tous les sous éléments regroupés aux 5M nous les connaissant déjà parce que c’est ce qui est souvent là avec nous mais en générale c’est quoi la solution qu’en peux donner à notre défaillance rencontré

  • ARNOLD TONDOLET dit :

    Merci pour cet article, j’ai fait appel à ce diagramme dans l’élaboration de mon mémoire.

  • isabelle dit :

    L’arbre des causes d’ Ishikawa est une méthode très utile d’analyse a posteriori d’un accident du travail

  • merci pour ces informations elles seront bénéfiques pour moi et maintenant je connais plus les 5m

  • Salut merci pour votre effort
    j’ai une question c’est quoi la différence entre ishikawa et les 5m ??? merci

    • Bonjour Mohamed,

      Deux noms différents mais C’est le même diagramme

  • leslie bema dit :

    merci pour ces informations elles seront bénéfiques pour moi et maintenant je connais plus les 5m

  • Julien Nyankoye Kolié dit :

    Merci jai maintenant une connaissance sur 5 ou 7M

  • Merci Claire pour la clarification que vous me faites du diagramme d’Ishikawa, ce diagramme m’aide dans la résolution de beaucoup de problèmes comme jeune Ingénieur Industriel.

  • Bonjour, Svp vous pouvez m’aider d’analyser un problématique qui concerne de diminuer le taux de retour des pièces de rechange avec la Methode 5M? et mercI

    • Bonjour Zemmama,

      Nous avons ajouté un exemple et un modèle dans l’article pour que vous puissiez l’appliquer à votre cas.

      Bon courage

  • francine dit :

    merci pour cette information elle va m’aider

  • yannick l dit :

    Bonjour , félicitation pour votre blog ! Super

    Pour les 5M , ne faudrait il pas associer, en plus, une mesure factuelle puis un ratio pour chaques familles de cause et sous causes? Ceci permettrait d’éliminer les causes les plus négligeables et se concentrer sur les causes maîtresses

    Merci. Yannick

  • Intéressant. A mon sens cela peut également aider à gérer des projets transversaux.

  • Merci pour ces explications très claires, Claire. 🙂

  • C’est bien et on étudie Ishikawa depuis + de 30 ans….. !!!

  • Bonjour,

    Actuellement, je suis en stage en entreprise durant 06 semaines et à la fin de mon stage je doit effectuer un projet pour pouvoir passer mon BTS Assistante de gestion PME-PMI.

    Il y a un problème des créances impayées dans mon entreprise, et mon but est de réduire le volume de ces créances,

    J’ai commencé à faire le diagramme d’Ishikawa, le soucis c’est que je n’y arrive pas, et je ne comprend pas très bien le diagramme.

    Est-ce que vous pouvez m’aider ou m’expliquer comment je l’applique à mon problème.

    Je vous remercie d’avance Claire Cornic

  • KONATE DIAKaridia dit :

    Mais c’est incroyable !

    • Est-ce qu’il faut toujours utiliser la lettre M dans l’étude des causes par ce diagramme de ISHIKAWA ou vous aves la possibilité de la remplacer par n’importe quelle lettre?

      • Non, les causes ne doivent obligatoirement commencer par un M.
        Les causes sont groupées dans des groupes qui commencent par M pour en faciliter la mémorisation

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

    Télécharger le Guide du

    Chef de Projet

    25 Conseils d'expert en Management de Projet

    Guide du Chef de Projet
    >