Fixation des objectifs : comment réussir l’appropriation des objectifs par vos équipes, avec exemples

La période de début d’année coïncide la plupart du temps avec celle de la fixation des objectifs de l’année nouvelle, pour vos collaborateurs.

Beaucoup de chefs d’entreprise en profitent pour en parler lors de l’entretien annuel d’évaluation (obligatoire pour les Cadres) qui se tient habituellement en Janvier.

C’est souvent lors de cet entretien que le sujet de la rémunération, fixe et/ou variable, est abordé.  

Nous verrons dans cet article comment fixer des objectifs à son équipe.

fixation des objectifs

Pourquoi fixer des objectifs en entreprise ? 

Parce que le dirigeant ne peut pas diriger seul, parce que les salariés ont besoin de voir, et savoir, où ils vont et où ils doivent aller, parce que tous ont besoin d’un outil de pilotage, il est important de fixer des objectifs collectifs et individuels à tous les échelons de l’entreprise.

Imaginons un GPS et une destination finale, les objectifs tiennent compte du terrain, du « climat » extérieur, des « travaux » en cours, des zones de danger, des étapes intermédiaires par lesquelles passer avec succès, et des « points » à ne pas perdre en cours de route, tout en ayant une heure d’arrivée souhaitée.

Sans cet outil, combien pourraient se perdre ou arriver en retard ?   

La compréhension des objectifs par vos collaborateurs

Avant de procéder à la fixation des objectifs, assurez-vous que chaque salarié (-e) ainsi rencontré (-e) comprend bien quels sont les enjeux et les objectifs stratégiques de la société.

Ce point de départ permettra au collaborateur de comprendre ce que vous allez lui demander à titre individuel, et ainsi de le responsabiliser.

Si l’entreprise est certifiée dans une démarche Qualité, les objectifs globaux sont de toute façon intégrés dans la revue de Direction.

Les objectifs individuels doivent donc être cohérents avec les objectifs globaux.

De même, pour un département, une équipe, il est important que plusieurs objectifs soient communs, en sus des objectifs individuels, afin d’assurer une cohésion du groupe.

Les objectifs doivent-ils être négociés ? 

Une fixation arbitraire et autoritaire des objectifs par la hiérarchie est le meilleur moyen pour qu’ils ne soient pas atteints.

Chaque salarié (-e) doit être impliqué (-e) dans la fixation de ses objectifs qui doivent se faire dans l’écoute et le dialogue.

Le salarié (-e) doit accepter ses objectifs, et être convaincu qu’il (elle) « peut y arriver ».

Les objectifs peuvent également être définis et communiqués en fin d’année, au moment où sont construits les budgets de l’année suivante.

Mais attention, si l'employeur peut modifier les objectifs annuels qui déterminent une rémunération variable, il ne peut le faire qu’en début d'exercice, et non en cours d'exécution (Cass. Soc. 8 avril 2021 : n°19-15432). 

Il peut d’autant moins modifier unilatéralement, pendant ou à l’issue de l’exercice, le mode de calcul convenu de la rémunération, ni réduire le montant de la prime liée aux objectifs.

De même, comme l'illustre l'illustration ci-après, écarter une quille (un objectif) en cours d'année pour faire en sorte que le salarié (la boule) ne puisse pas tous les atteindre, et ainsi le priver de prime ou de bonus, est une erreur grotesque de management que l'on observe hélas encore trop souvent.

fixation des objectifs pour son équipe

Fixation des objectifs : la méthode SMART

La fixation des objectifs doit tenir compte des paramètres suivants : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable, Temporairement défini.