Découvrir 4 styles de management efficaces dans la gestion de projet

Styles de management

Toute organisation humaine nécessite une tête dirigeante pour garder le rythme et le sens de l’orientation. Et la gestion de projet ne fait pas exception à cette règle. Réussir le projet requiert des qualités de management chez les personnes chargées de le conduire. Dans cet article, je vais aborder 4 styles de management que vous pouvez adopter pour diriger un projet avec succès.

Généralités sur le management et son importance dans le succès du projet 

Le terme « management » est à la base un anglicisme d’une expression qui renvoi au fait de diriger ou de gérer.

Il est généralement dans un contexte de gestion des ressources humaines, pour conduire une équipe vers un but commun ou au cours d’une activité spécifique.

D’ailleurs, dans la plupart des entreprises, les personnes qui occupent des postes de responsabilités sont désignées par « managers » ou membres de l’équipe de « management ».

Dans la gestion de projet, le management tel que défini, correspond à l’organisation et à l’orientation qu’on donne aux équipes opérationnelles.

Mais, il peut aussi s’étendre à la gestion de toutes les ressources humaines intervenant dans le cycle de vie du projet.

kit management de projet

C’est pour cela que les styles de management qu’on adopte peut influer positivement ou négativement sur la réussite du projet.

Les éléments clés qui sont impactés par les styles de management sont :

  • La motivation et l’implication des équipes : un acteur bien motivé est un atout important pour le succès du projet. Il est davantage disponible et donne le meilleur de lui-même pour atteindre les résultats attendus.
  • L’ambiance dans l’organisation du projet : le manager du projet joue un rôle majeur dans la création d’une atmosphère de confiance et d’enthousiasme pendant le projet.
  • Le respect des délais et l’atteinte des objectifs : une équipe bien dirigée atteint ses objectifs dans les délais définis.

À la vue donc de cette place qu’occupe le management dans le projet, il s’avère important de bien comprendre quelques styles de management, en vue d’adopter celui qui conviendrait. J’en aborde quatre dans cette publication :

  • Le management directif,
  • Le management participatif,
  • Le management persuasif,
  • Le management délégatif.

Style n°1 : le management directif

Le management directif est un style traditionnel de gestion des ressources humaines qui met en avant l’autorité du manager, considéré alors exclusivement comme le supérieur hiérarchique qui donne les instructions à exécuter.

Dans ce style de management, les règles prédéfinies sont non discutables et à appliquer par les équipes.

Les membres de l’équipe projet doivent suivre scrupuleusement les procédures indiquées, sans les commenter.

En gestion de projet, le chef qui adopte un management directif se retrouve très vite dans une position de contrôle vis-à-vis des équipes pour s’assurer que chacun fait correctement ce qu’il a à faire.

Style n°2 : le management participatif

Le style du management participatif est un nouveau style qui vise à construire un bon niveau de relationnel entre le chef de projet et les membres de son équipe.

De façon opérationnelle, il consiste à libéraliser la parole pour permettre à chaque acteur de s’exprimer sur sa compréhension du projet et sur les orientations qu’il estime pertinent pour atteindre les objectifs du projet.

Le management participatif aide à sortir toutes les bonnes idées qui pourraient contribuer au succès du projet.

Il met en avant les compétences individuelles de chaque acteur, afin de ressortir de commun accord les actions à mener.

C’est en cela que le management participatif peut être très efficace, lorsqu’on gère une équipe composée d’experts de domaines différents.

Généralement, le management participatif facilite les réunions de brainstorming.

Style n°3 : le management persuasif

Le management persuasif vise à obtenir l’adhésion des membres de l’équipe sur les actions qu’ils doivent exécuter.

Le manager explique et cherche à convaincre de la pertinence des actions à mener.

Ce style ressemble à une relation professeur <–> élève entre le chef de projet et ses équipes.

C’est pourquoi, dans un tel style de management, le manager doit avoir des qualités d’andragogie et de communicateur pour savoir se faire comprendre.

À mon avis, le management persuasif est un hybride du management directif et du management participatif.

En effet, le manager a ses instructions à donner. Mais il les communique dans une dynamique participative du groupe pour s’assurer que chacun a compris ce qu’il a à faire.

Style n°4 : le management délégatif

Le management délégatif est à l’opposé du management directif où le chef incarne l’autorité absolue.

Ce style de management est une approche dans laquelle chaque acteur est amené à prendre la pleine conscience du rôle qu’il a à jouer pour atteindre les objectifs du projet.

L’autorité est distribuée entre les acteurs du projet pour amener chacun à prendre la mesure de la responsabilité qui lui ait confiée dans le déroulement du projet.

Ce style aide les membres de l’équipe à renforcer individuellement le sentiment d’estime et de confiance en soi.

Le chef de projet devient un coach pour accompagner chacun dans l’atteinte des objectifs qui lui sont assignés.

kit management de projet

Forces et faiblesses des différents styles de management

On peut récapituler dans le tableau ci-dessous quelques avantages et inconvénients de chaque style :

Style

Forces

Faiblesses

Management directif

On gagne du temps en allant à l’essentiel

La dynamique de groupe est limitée.


Les membres de l’équipe sont exposés à la frustration d’une communication trop ascendante, du moment où leur droit à la parole est circonscrit.

Management participatif

L'équipe adhère au projet pour contribuer efficacement à son succès.


La communication est fluide et directe entre les acteurs du projet. 


Les compétences de chaque acteur sont valorisées.

La coordination des idées peut s’avérer complexe.


Il peut être difficile pour un acteur d’accepter une autre idée opposée à la sienne, ce qui peut donner lieu à des pertes de temps en explication et exposé aux frustrations.


Management persuasif

Les équipes ont une bonne compréhension des objectifs et des enjeux du projet.

Le manager pourrait perdre du temps précieux de travail, dans des explications.

Management délégatif

 Chaque acteur du projet est responsabilisé sur ses actions.

Tout  les acteurs n’ont pas forcément le sens de la responsabilité. On s’expose à des surprises désagréables s’il n’y a pas un suivi rigoureux.

Cet article vous aidera à mieux gérer la communication dans le projet.

Comment choisir les styles de management en fonction du projet ?

Comme je l’ai indiqué dans le tableau ci-dessus, il n’y a pas vraiment de meilleur style de management.

Il faut savoir adopter le style qui convient au projet, et être flexible pour basculer d’un style à un autre selon l’évolution du projet.

Par exemple, en début de mission, le chef de mission peut être dans une approche participative pour connaître son équipe et baliser toutes les possibilités à prendre en compte dans les orientations à donner.

Ensuite, il peut répartir les objectifs sur les chefs d’équipe, dans une logique de management délégatif.

Au sein de chaque équipe, on applique un management directif qui veille à ce que les activités du projet soient correctement exécutées dans la durée prédéfinie.

Les éléments clés à prendre en compte pour adopter les styles de management adaptés sont :

  • Se connaître soi-même : ma capacité à communiquer ou à expliquer, les limites de mes compétences sur les sujets techniques, etc.
  • La personnalité et les compétences des autres membres de l’équipe ;
  • Le contexte du projet : certains membres travaillent-ils à distance ?
  • La durée du projet : si le timing est serré, les styles de management participatif ou persuasif peuvent s’avérer inefficaces, parce qu’il faut courir sur l’essentiel. Cet article vous aidera à gérer les délais dans le cycle de vie du projet.

Conclusion

Je vous ai présenté dans cet article, quatre styles de management différents. 

Mais dans la pratique, une bonne gestion de projet pourrait être le cocktail de deux ou plusieurs de ces styles de management.

Il faut savoir s’adapter au contexte et aux lignes courbes que peuvent emprunter les actions du projet.

Dans un même projet, et selon les acteurs ou les circonstances, le style adopté au départ peut changer. 

Le but de la manœuvre étant de rester focalisé sur le succès du projet.

kit management de projet

Guillaume Sigui

A propos de l'auteur

Guillaume SIGUI est ingénieur de conception en informatique de formation. Après plusieurs postes occupés dans la direction et la gestion de projet, il veut partager ses expériences avec vous dans la conduite de projet, et vous aider à faire face aux exigences de ce métier passionnant.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

>