Les 5 compétences managériales clés du Chef de Projet

Gérer un projet ne se limite pas à suivre un planning, à faire du reporting et à cocher des cases. Les outils et méthodes sont indispensables mais ne suffisent pas.

Conduire un projet exige aussi une combinaison de compétences techniques, de leadership, et une compréhension profonde de la dynamique d'équipe.

Cet article suggère les cinq compétences managériales les plus importantes pour un chef de projet, en mettant en évidence les nuances par rapport au rôle de manager classique.

Les compétences managériales : un facteur clé de succès

Comprendre et développer ses compétences managériales est un facteur clé de succès.

Voici un exemple concret :

Si votre équipe projet fait un excellent travail technique sur une application, mais communique peu avec ses utilisateurs sur la durée du projet.

Ceux-ci seront alors persuadés que votre solution ne répond pas au besoin. Même si c’est le cas !

Il sera très difficile voire impossible de leur démontrer le contraire.

kit du chef de projet 0923
outils du chef de projet 0923

La communication est l'une des 5 compétences managériales primordiales, à savoir :

Bref, conduire un projet, c’est une aventure humaine demandant de grandes capacités managériales.

Les compétences managériales : Manager vs Chef de projet

Il existe une différence sensible entre les compétences managériales du chef de projet et celles du manager classique.

Les deux profils interviennent dans les projets.

1) En mode matriciel

Le manager est celui qui a les ressources, qui affecte les équipiers au projet, et valide les budgets s'il est le sponsor.

Le chef de projet lui demande des ressources, du budget.

Dans ce cas-là, le chef de projet doit en priorité compter sur ces compétences managériales de leadership, au sens large, pour fédérer son équipe.

Compétences managériales

2) En mode commando /Task Force

Dans le mode commando, le chef de projet est parfois le manager hiérarchique de ses équipiers.

Il récupère alors, pour le temps du projet, les leviers de manager.

Pour autant, les compétences ci-dessous restent clé au sein de l’équipe mais également avec toutes les parties prenantes.

Les 5 compétences managériales indispensables

Voici les 5 compétences essentielles pour un chef de projet ou un manager, illustrées par des exemples en action :

1) Capacité de communication efficace

Faire passer les messages aux bonnes personnes, faire preuve de transparence : autant de qualités attendues dans la communication d’un chef de projet.

Responsabilités :

Exemples :

  • Chef de projet : Utilisation de bulletins d'information réguliers et de réunions de lancement pour garantir l'alignement
  • Manager classique : Entretiens individuels pour discuter des performances et des objectifs. Ou lors de réunions de service.

2) Compétences en résolution de conflits

La particularité d’un chef de projet est qu’il ne peut pas se permettre de conflits au sein de son équipe projet.

Il a besoin de ses équipiers pour avancer. 

En revanche, la plupart de ses équipiers ont déjà un métier en dehors du projet, en mode matriciel en particulier ! 

Et peuvent très bien se passer du chef de projet.

En outre, les conflits ne favorisent pas la performance de l’équipe.

Que ce soit un conflit entre le chef de projet et un équipier ou entre deux équipiers.

Responsabilités :

  • Chef de projet : Doit identifier et résoudre les conflits entre les parties prenantes et au sein de l'équipe pour maintenir un environnement de travail harmonieux
  • Manager classique : Gère les conflits principalement au sein de son équipe directe

Exemples :

  • Chef de projet : Médiation entre les départements pour résoudre les désaccords sur les priorités du projet
  • Manager classique : Résolution des différends entre les membres de l'équipe sur les responsabilités

3) Leadership inspirant

Comme vu un peu plus haut, le leadership du chef de projet est clé.

Qu’est ce qui va faire qu’un équipier va travailler plutôt pour son projet que sur un autre… ? Le chef de projet.

C'est ce dernier qui a la responsabilité de maintenir les équipiers engagés tout au long du projet.

Attention, inutile de devenir un gourou du leadership !

Pour les projets, le leadership consiste à se montrer transparent, à l’écoute, en soutien et capable d’entendre des avis différents.

C’est déjà un excellent début !

Responsabilités :

  • Chef de projet : Doit inspirer et motiver une équipe temporaire souvent formée pour le projet
  • Manager classique : Se concentre sur la motivation à long terme des employés

Exemples :

Le guide de la gestion des conflits
Démarche de gestion des conflits

4) Flexibilité et adaptabilité

Cette capacité n’est pas l’apanage des chefs de projets, bien entendu. Mais elle est clé.

Un manager va se concentrer sur une routine. A priori, une partie importante de son travail est connue.

A l’inverse, même si certains projets sont déjà bien connus – comme le développement de nouveaux produits dans une gamme par exemple -, le projet est le monde de l’inconnue et des risques.

Aussi, la flexibilité et l’agilité sont centrales dans la posture managériale du chef de projet.

Responsabilités :

Exemples :

  • Chef de projet : Réajustement rapide des plans de projet en réponse à de nouveaux obstacles, dans un délai serré
  • Manager classique : Réalignement des objectifs d'équipe suite à une réorganisation, dans un délai plus long

5) Compétences en gestion du temps et des priorités

Cette capacité managériale est clé pour la réussite d’un projet !

Savoir gérer le temps, les priorités et des délais courts.

Les chefs de projets sont les personnes de la proactivité et de la réactivité. Pas des plans et organisations à long terme.

Ceci est une autre différence majeure avec le rôle de manager qui a du temps devant lui pour travailler ses objectifs.

Responsabilités :

  • Chef de projet : Doit équilibrer plusieurs tâches et délais dans un calendrier souvent serré
  • Manager classique : Gère les priorités à long terme pour son département ou son équipe

Exemples :

  • Chef de projet : Utilisation de techniques comme le diagramme de Gantt pour suivre les progrès et ajuster les priorités
  • Manager classique : Planification annuelle des objectifs et des ressources

Conclusion

Le rôle d'un chef de projet transcende celui d'un manager classique en exigeant une gamme plus large de compétences interpersonnelles et de gestion.

Pour mener à bien tout projet, il est crucial d'avoir la capacité à :

  • Communiquer efficacement
  • Résoudre les conflits
  • Inspirer
  • S'adapter
  • Gérer le temps

Ces compétences permettent non seulement de naviguer dans la complexité des projets, mais aussi de préparer le terrain pour une réussite durable.

Tannguy Le Dantec

A propos de l'auteur

Depuis plus de 15 ans, il travaille comme formateur et coach sur deux volets principaux. Le premier est le management de projet, depuis les fondamentaux jusqu'à la MasterClass. Le second est le leadership, initialement avec des approches classiques, puis orientées vers l'Element Humain.

Plus récemment, il a beaucoup développé la notion de sécurité psychologique des équipes, qui lui semble répondre à un besoin criant des équipes, qu'elles soient managériales, hiérarchiques, projet ou transverses.
En savoir plus sur Tannguy et ses publications

Les autres articles du dossier 

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

Guide du Chef de Projet
Guide du Chef de Projet
>