Découvrir la puissance de l’intelligence collective en 3 points

Un célèbre adage dit : « on va vite quand on est seul, mais pour aller loin, il faut aller ensemble. »

De cet adage, on comprend tout l’intérêt du travail d’équipe comme garant d’un succès durable et d’une réussite pérenne.

Dans cet article, nous allons aborder la puissance de l’intelligence collective, comment la motiver et la booster au sein d’une organisation.

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

L’intelligence collective peut être définie comme une convergence des efforts de réflexion d’un ensemble de personnes sur une même problématique.

L’idée c’est de mettre à contribution plusieurs compétences pour trouver la meilleure réponse à un sujet donné, ou à un problème posé.

Le principe de l’intelligence collective a d’ailleurs été observé chez des animaux, tels que les insectes comme les fourmis et les abeilles, et même à l’échelle microscopique, avec certaines bactéries.

L’un des acteurs reconnus dans la promotion de l’intelligence est le philosophe Pierre Levy,  qui est aussi sociologue et chercheur en sciences de l'information et de la communication.

L’intelligence collective pourrait vite devenir un excellent outil d’efficacité et de performance dans votre organisation, ou même lors de l’élaboration de votre stratégie de gestion de projet.

Projet professionnel

Aujourd’hui, le succès obtenu avec l’intelligence collective a motivé les scientifiques à l’appliquer en intelligence artificielle dans la conception de robots dans l’industrie et sur Internet.

On parle alors d’intelligence distribuée.

3 étapes clés qui conduisent à l’intelligence collective

L’intelligence collective se construit autour de plusieurs principes qu’il convient de présenter.

échelle de l'intelligence collective

Étape 1 : Le travail d’équipe

Le travail d’équipe est la coordination des actions d’un ensemble de personnes pour atteindre un but commun.

L’exemple parfait du travail d’équipe est le modèle qu’on a d’une équipe de football.

En effet, les joueurs d’une même équipe coopèrent pour deux objectifs principaux :

  • Marquer le plus de buts dans le camp adverse
  • Contrecarrer les efforts de ce dernier pour l’empêcher d’en faire autant

Chaque joueur a un poste bien défini qu’il occupe et qu’il anime pour permettre à toute l’équipe d’atteindre ces deux objectifs.

Le travail d’équipe est une orchestration de différents talents pour atteindre des objectifs prédéfinis.

Cependant, cela reste une première étape dans la progression vers l’expression de l’intelligence collective.

Étape 2 : La cohésion d’équipe

La cohésion d’équipe est un palier supérieur au travail d’équipe.

En fait, dans le travail d’équipe, le manager ou le coach est le coordinateur des efforts individuels, et doit veiller à la bonne orientation de ses efforts.

Or dans la cohésion d’équipe, chaque membre est bien imprégné de ce qu’il a à faire. Ce qui permet d’avoir une équipe qui sait s’auto-gérer et s’auto-conduire pour parvenir au résultat attendu.

La cohésion d’équipe c’est donc une coordination bien huilée des actions d’un groupe, vers un intérêt commun.

Étape 3 : L’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe est un niveau de perfection supérieure à la cohésion d’équipe qui fait de l’équipe un bloc compact.

On peut même le décrire comme un état fusionnel de plusieurs entités engrenées comme les différences pièces d’un seul moteur.

Toutefois, il ne s’agit pas d’une relation d’interdépendance où l’absence d’un membre de l’équipe devrait impacter négativement sur le rendement de l’ensemble.

Les faiblesses d’un maillon sont comblées par les autres maillons de la chaîne, qui sont tous motivés et animés par l’intention d’atteindre le résultat attendu de l’équipe.

Ces trois concepts peuvent être schématisés en escalier selon la logique suivante qui permet d’arriver à l’intelligence collective.

L’esprit d’équipe est le point culminant qui favorise l’expression d’une intelligence collective.

La puissance de l’intelligence collective en 3 points

3 dimensions essentielles

Démarche stratégique

Elle s'intègre dans le style de management

Outil efficace d'aide à la décision

Elle fluidifie la prise de décision grâce à la complémentarité des expériences/compétences entre les équipes

Relations interpersonnelles

Elle favorise des "confrontations" constructives

1) L’intelligence collective comme démarche en management

Il existe quatre principaux styles de management :

  • Le management directif
  • Le management participatif
  • Le management délégatif
  • Et, le management persuasif

En savoir plus sur les styles de management

L’intelligence collective peut être adoptée dans chacun de ces styles, bien qu’elle soit plus adaptée dans un management participatif.

Quoi qu’il en soit, l’intelligence collective saurait être elle-même une stratégie de management pour réussir un projet.

L’idée est de bâtir une forte relation entre les acteurs clés pour mieux travailler en équipe.

2) L’intelligence collective, un outil efficace d’aide à la décision

Une décision est généralement une résultante d’un processus de réflexion.

Ce processus peut intégrer une logique d’intelligence collective pour aboutir à la meilleure décision, surtout quand il s’agit de décision stratégique à fort impact sur l’avenir de l’organisation, entreprise ou projet.

En effet, l’intelligence collective appelle à la contribution des connaissances et des expériences diverses de chaque membre d’équipe.

Ce condensé d’expériences permet donc d’avoir une bonne base de connaissances des erreurs à éviter sur un sujet donné.

En intelligence collective, les expériences des uns renforcent les compétences des autres, et permet ainsi au groupe d’aller vite à la bonne décision.

Intelligence collective vs Biais cognitifs dans le processus de prise de décision

Les biais cognitifs sont un mécanisme naturel du cerveau à l’origine d’une distorsion involontaire dans le traitement de l’information.

Les jugements sont altérés et la prise de décision est faussée à cause de ces biais cognitifs.

Par exemple, pour défendre sa position sur un sujet controversé, une personne pourra rechercher des sources qui confirment son point de vue à tout prix.

Cela dit, dans le fond, ils ne sont pas vraiment à l’avantage de l’individu, parce qu’ils présentent plusieurs scénarios basés sur des séquences subjectives.

Ainsi au lieu d’aider à la prise de décision, les biais cognitifs créent plutôt un nuage d’embrouille dans l’esprit.

C’est aussi en cela que l’intelligence collective devient un réel atout face aux biais cognitifs.

Projet professionnel

3) L’intelligence collective dans la vie sociale ou sociétale

Dans la vie de tous les jours, l’intelligence collective peut être aussi d’un grand apport.

Il s’agit de développer ses relations interpersonnelles avec son entourage, pour tirer le meilleur d’eux.

On parle généralement d’intelligence sociale comme aptitude personnelle, à l’échelle de l’individu, pour s’intégrer dans une logique d’intelligence collective.

En fait l’intelligence sociale est la capacité d’un individu à bien interagir avec les autres, c’est-à-dire à son aptitude à comprendre les besoins, les forces, les faiblesses et les aptitudes des personnes qui l’entourent.

À mon avis, une bonne impulsion de l’intelligence collective, pourrait être insufflée si chaque membre de l’équipe apprenait à développer son intelligence sociale.

Une société ou une même communauté qui s’engage dans une dynamique d’intelligence collective, peut facilement amorcer la pente du développement.

Comment mettre en pratique l’intelligence collective

Au vu de tous ses avantages que présente l’intelligence collective, cette dernière s’impose comme un concept, qu’il faudrait vivement encourager au sein des organisations.

Pour cela, il existe plusieurs moyens dont je présente ici quelques-uns dans la suite.

Ces moyens peuvent être exploités comme des outils efficace d’intelligence collaborative.

l’intelligence collective en pratique

1) Le brainstorming 

Le brainstorming est un anglicisme qui peut être traduit par remue-méninges.  C’est la concaténation des mots « brain » qui veut dire « cerveau » et « storming » qui signifie « tempête ».

Le brainstorming consiste à donner libre cours à l’expression de toutes les idées sur un sujet donné, de façon spontanée.

Dans un groupe de travail, le principe du brainstorming est de donner la parole, de façon libre sans préjugé ni contrainte, à chaque membre du groupe qui a un avis à partager sur le problème posé.

C’est donc un moyen efficace de converger les intelligences multiples vers une intelligence collective face à un problème.

En savoir plus sur le brainstorming

2) Le Team building

Tout comme le concept précédent, le team Building est aussi un anglicisme qui renvoie au fait de bâtir une équipe.

Le principe est simple. Dans un contexte multiculturel où chacun vient avec ses aprioris et ses préjugés, il n’est pas évident de propulser une dynamique d’intelligence collective. C’est là que le team building peut s’avérer en être un important levier.

Le team building est une pratique de management interculturel qui consiste à développer des liens de confiance, entre des individus, par des activités récréatives et ludiques.

Il est très recommandé dans le cycle de vie de l’entreprise ou dans la gestion du projet, d’offrir des moments de team building aux équipes, pour renforcer des liens professionnels, par des sorties et activités hors du cadre du travail.

D’ailleurs, même si on a déjà une équipe soudée, le team building permet au groupe de se réoxygéner, comme s’il s’agissait de faire la vidange d’un moteur, pour que celui-ci fonctionne de plus bel.

Découvrez ici comment le teambuilding améliore votre gestion de projet en entreprise.

3) Les outils de collaboration d’entreprise

La collaboration en entreprise est un requis pour la survie de celle-ci.

De nombreux outils ont été créés pour faciliter la collaboration d’entreprise : la messagerie, l’intranet, des plateformes de réseau social d’entreprise, etc.

Ces outils permettent :

  • Des échanges en temps réels entre plusieurs membres d’équipe
  • Le travail collectif sur un même document en temps réel
  • La consolidation des expériences dans une base de connaissance
  • Et bien d’autres

Avec les exigences sanitaires actuels, le télétravail est venu promouvoir ces outils qui permettent à plusieurs agents d’une organisation, de travailler sans nécessité de se réunir géographiquement dans un espace commun.

Il est ainsi possible de tenir des réunions à distance tout en garder l’efficience dans la production des compte-rendu, et les communiquer à tous.

Découvrez ici 5 conseils pour rédiger vos comptes-rendus de réunion.

Ces outils contribuent énormément à construire et à maintenir une dynamique d’intelligence collective, même en télétravail.

Conclusion

Dans cet article, je vous ai présenté plusieurs facettes de l’intelligence collective.

Ce n’est pas la seule méthode à avoir fait ses preuves.

Il y a par exemple la méthode Hermann qui aide à construire et suivre l’efficacité d’une équipe.

Mais l’intelligence collective reste aussi un concept qui revêt de nombreux avantages, et qui mérite un coup d’essai dans le cycle de vie d’une organisation.

C’est pourquoi, je vous invite à partager vos retours d’expérience sur cette pratique en commentaires.

kit management de projet

Guillaume Sigui

A propos de l'auteur

Guillaume SIGUI est ingénieur de conception en informatique de formation. Après plusieurs postes occupés dans la direction et la gestion de projet, il veut partager ses expériences avec vous dans la conduite de projet, et vous aider à faire face aux exigences de ce métier passionnant.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet