Stratégie d’innovation

Un monde sans innovation, pouvez-vous l’imaginer ?

Comment ferions-nous sans avancées technologiques, qui nous ont permis de communiquer entre nous plus aisément ?

Une entreprise sans une stratégie d’innovation, est tout simplement une table sans pilier !

Dans le contexte actuel où nous vivons, il est difficile pour une entreprise de se démarquer de ses concurrents, sans venir avec un concept nouveau ou différent.

Thomas edison inventeur de l’ampoule, Steve Jobs créateur de l’iPhone, ou encore Elon Mask l’inventeur de Tesla, font partie des grands innovateurs ayant marqué l’histoire.

Avant tout, une innovation commence toujours par une idée simple qui peut devenir brillantissime. Cette dernière ne peut être figée puisqu’elle doit entrer dans un processus de validation qui augmentera ses chances de réussite.

« Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ».

Cette célèbre phrase d'Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794), nous confirme qu’il ne s’agit pas de créer mais d’améliorer l’existant.

Innovation

Qu’est-ce qu’une stratégie d’innovation ?

Vous l’aurez compris, une innovation est avant tout une idée, le plus souvent banale, qui vient résoudre une problématique réelle, tout en créant de la valeur : économique, financière, ou autre.

La stratégie d’innovation est définie comme l'introduction d’un élément nouveau ou différent dans un produit ou un service, de nature à améliorer son usage.

L'acte d'innover conduit à l'introduction d'idées, de dispositifs ou de méthodes nouveaux.

Concrètement, c'est le processus de découverte de nouvelles façons de faire les choses.

L'innovation est vitale sur le lieu de travail.

Elle donne aux entreprises un avantage pour pénétrer plus rapidement les marchés, et leur permet de mieux se connecter aux marchés en développement. Chose qui peut leur ouvrir de plus grandes possibilités.

La stratégie d'innovation peut également contribuer à développer des concepts originaux, tout en donnant à l'innovateur une attitude proactive et confiante pour prendre des risques et faire avancer vers l'avant.

Lorsqu'une entreprise possède une culture de l'innovation, elle se développe facilement.

Certes les méthodes éprouvées peuvent être fiables, mais il vaut la peine d'essayer de nouvelles choses.

Selon le dernier classement des 50 entreprises mondiales les plus innovantes, les géants Apple, Alphabet, Amazon, Microsoft ou encore Samsung viennent en tête de la liste.

Alors que les GAFA confortent toujours leur première place au podium, d'autre entreprises ont évolué entre 2019 et 2020, comme Huawei (évolution de 42 places), et ce, grâce à ses investissement dans la recherche et développement.

kit management de projet

Innovation vs invention vs progrès

Bien que ces termes soient souvent associés, ils présentent des caractéristiques différentes dans leurs contextes respectifs d'utilisation.

Une invention, elle, vient avec un concept totalement nouveau ou un produit développé à partir d’une nouvelle matière première. Ce n’est pas une création pure puisqu'il s’agirait de faire de nouvelles combinaisons.

Prenons comme exemple, les vaccins, ou encore le téléphone portable, à titre d’inventions.

Une stratégie d’innovation consiste à introduire une amélioration dans le fonctionnement d’un produit ou dans un service, existants.

Comme exemple, nous pouvons citer le smartphone, qui consiste en une amélioration de produit – dite incrémentale – qui n'est autre que le téléphone portable.

Les deux idées, de type invention ou innovation, ayant la caractéristique commune de la nouveauté, sont protégées par un brevet d’invention. Ce dernier accorde à l’entreprise un privilège de monopole temporaire d’exploitation à son détenteur.

Plutôt que de se demander quelle est la différence entre le progrès et une innovation, la bonne question est « quelle est la relation entre l’innovation et le progrès ? ».

Aussi simple que cela puisse paraitre, l’innovation est le vecteur du progrès. Ce dernier étant défini comme un changement – amélioration – d’un état, en le faisant passer d’une zone noire à une zone blanche.

Les 4 types de l’innovation

Si Joseph Schumpeter – un des économistes les plus célèbres – est venu avec 5 formes d’innovations principales ; dans le monde de l’entreprise, on parle souvent de 4 types d’innovation principales :

  • Innovation incrémentale : ce sont des améliorations mineures régulière, à faible risque. C’est le type le plus répandu en stratégie d’innovation
  • Innovation adjacente : ce type d’innovation est associé à l’exploration de nouveaux horizons ou de nouveaux usages pour un produit ou un service existant dans le but de prolonger sa durée de vie. Prenons comme exemple, les chaussures dont le domaine d’application s’étend du sport au médical
  • Innovation de rupture ou disruptive : Cette innovation est principalement drivé par un changement, technologique à titre d’exemple, souvent initié par les concurrents. Comme son nom l’indique, cette innovation vient en rupture avec le business model existant
  • Innovation radicale : A la différence de l’innovation de rupture qui est souvent initiée par la concurrence, une innovation radicale vient avec un concept « plus osé ». Elle comporte un grand risque, puisqu’il s’agit de créer un nouveau besoin qui modifie en profondeur les usages d’un produit ou un service existant
  • Autres types d’innovation : parmi les autre types d’innovation les plus populaires, on peut citer
  • l’innovation frugale qui est une innovation plutôt minimaliste, utilisant des moyens minimes, comme par exemple la Dacia logan
  • et l’innovation stratégique : celle-ci touche principalement au business model et à la stratégie de croissance de l’entreprise, et peut donc comporter une stratégie de rupture

La courbe en S : phases de la stratégie d’innovation

Une stratégie d’innovation est caractérisée par deux phases majeures d’adoption du produit ou du service : imitation, et innovation

Etes-vous imitateur ou novateur ? La différence réside principalement dans le temps d’adoption.

courbe en S en stratégie d'innovation

Alors que des consommateurs attendent qu’une nouvelle technologie ou un nouveau produit soit adoptée est ait montrée ses portées en termes de performance (imitation souvent associée au bouche à oreille), d’autres sont prêts à essayer cette technologie ou ce produit pour la première fois (novateurs).

Connu sous le nom du « modèle de diffusion de Bass », cette courbe en S est utilisée dans le domaine des prévisions des ventes, via une formule spécifique en combinant l’effet d’innovation avec celui de l’imitation.

Comment intégrer le processus d’innovation dans la stratégie d’entreprise ?

Avant d’être transformée en un service ou un produit innovant, toute idée commence par une phase d’observation du marché potentiel, notamment des différents usages à améliorer.

La stratégie d’innovation suit donc un processus méticuleux pour permettre un progrès à l’entreprise.

Tout commence avec votre stratégie de positionnement. Celle-ci définit votre le cadre de vos actions de Marketing et de communication, en traduisant votre position idéale sur le marché.

kit management de projet

Le cycle vertueux de l’innovation

Que ce soit dans le monde de l’entreprenariat ou de l’intrapreneuriat, l’innovation est le véhicule de la création de valeur continue.

La stratégie d'innovation permet aux entreprises et organisations de créer de nouveaux procédés et de se remettre en cause en permanence.

Il y’a donc, un cercle vertueux par lequel passe une stratégie d’innovation réussie.

Cercle vertueux de la stratégie d'innovation

L’absence d’une méthodologie ou d’un cadre, ou encore le manque de rigueur conduisent souvent à l’insuccès d’une stratégie d’innovation.

Le Design Thinking comme processus d'innovation

Le Design Thinking est une approche d'innovation qui a fait ses preuves.

En effet, il s'agit d’une approche de conception centrée sur l’humain, qui vise à concevoir un produit, ou un service innovant.

Ce dernier répond à un besoin ou à une problématique de base, techniquement faisable.

La pensee Design selon dschool

Le processus du Design Thinking est organisé en 5 étapes :

  1. 1
    L’empathie : Qui consiste à cerner l’utilisateur en appliquant des techniques comme l’observation, l’interview, se mettre à leur place 
  2. 2
    La définition : La traduction des résultats de la phase d’empathie en besoin, et la définition de la problématique
  3. 3
    L’idéation : La génération d’idées, en mode divergence et en état brut, en se concentrant sur le nombre et en écartant le jugement 
  4. 4
    Le prototypage : La concrétisation des idées en utilisant des moyens simples
  5. 5
     Les tests : Mode itératif où vous testez vos prototypes, et collectez les feedbacks, comprendre davantage vos utilisateurs et améliorer votre produit

Les derniers articles sur l'innovation

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Le guide pratique du Chef de Projet Performant

>