Modèle en cascade, avantages et inconvénients

Modèle en cascade

Le modèle en cascade s'applique à un très grand nombre de projets. Voyons-le plus en détail.

Le modèle en cascade, qu’est-ce que c’est ?

Le modèle en cascade, appelé Waterfall en anglais, tel qu’appliqué aux projets, est une approche linéaire et séquentielle des différentes phases et activités du projet nécessaires à la livraison du ou des livrables.

Il a été présenté pour la première fois par Herbert D. Benington en 1956 lors d'un Symposium sur les méthodes de programmation avancées.

La méthode en cascade est plus particulièrement utilisée aujourd'hui pour les projets dont la réalisation de chaque étape dépend de l’étape précédente. Et particulièrement dans la construction.

Il est en effet indispensable d’avoir construit les fondations d’une maison avant de pouvoir commencer la construction des murs.

Et le toit ne sera fabriqué que sur des murs solides.

Ainsi de suite.

Pour les projets informatiques modernes, la méthode Agile est souvent plus adaptée car elle permet de travailler en parallèle sur plusieurs aspects et délivrer des résultats partiels plus rapidement.

kit management de projet

Découvrez ici notre article Agilité/scrum

Exemple de modèle en cascade

Un modèle en cascade générique ressemble à ceci :

Modèle en cascade

Le modèle générique comporte six étapes.

1# Etape des exigences 

La première étape est la définition et la description des exigences.

Qu’allons-nous créer ?

Ce pourrait être un projet. Prenons l’exemple de la préparation des vacances annuelles.

Nous avons bien sûr des exigences.

Ce sera la mer ou la montagne – ou un pays où nous pouvons bénéficier des deux.

Nous avons aussi des exigences budgétaires.

Peut-être chercherons-nous un hébergement acceptant les chiens.

Commençons donc par définir toutes ces exigences.

2# Etape de l’analyse

On va maintenant examiner toutes les possibilités.

Ecarter toute solution ne correspondant pas aux exigences.

Affiner la sélection.

Détailler les options.

Préparer toutes les informations nécessaires à l’étape suivante.

3# L'étape de conception

Forts de toutes ces informations, nous allons maintenant définir de manière détaillée le voyage – il se peut qu’il y ai des étapes -, l’hébergement, les divertissements, sports, visites etc…

Lors de cette étape, il est indispensable de prendre en compte l’existant.

Dans notre cas, qui va s’occuper des poissons rouges et des fleurs par exemple ?

Le courrier devra peut-être être gardé à la poste ou envoyé sur notre lieu de vacances.

On le voit, cette étape doit être très minutieuse.

Sa qualité va influencer directement la qualité du produit, de vos vacances.

Rien de plus horrible que d’avoir roulé 200 kilomètres avant de se rappeler que l’on a oublié le chien.

Ou l’entretien de la voiture, le plein d'essence...

Donnez donc à cette étape toute l’attention qu’elle mérite.

4# La mise en œuvre

Tout étant prêt, défini et accepté par tous les participants, nous pouvons maintenant nous occuper des réservations.

Hôtels, avions, argent etc…

Dès que tout cela sera ficelé, nous allons faire une dernière vérification.

kit management de projet

5# Validation

Les passeports sont prêts ?

Les billets sont confirmés ?

La liste établie lors de la conception est-elle complète et chaque point coché ?

Alors il n’y a plus qu’à…..

6# Mise en service

… profiter des vacances, se reposer et recharger ses batteries, faire le plein de soleil et se remplir la mémoire de souvenirs impérissables…

Nous venons d’appliquer une méthode en cascade à nos vacances.

Chaque étape de cette préparation s’est faite en séquence et toutes les étapes nous ont mené à la réalisation de notre projet.

Cette approche s’applique à un très grand nombre de projets.

La méthodologie projet en cascade

La méthodologie partagée dans la thématique "Gestion de Projet" sur ce blog, est une méthode en cascade.

Elle se représente comme ceci :

Ici aussi, chaque étape est importante car elle permet de bien préparer l’étape – la phase – suivante.

On remarque aussi que ce graphique est très similaire au diagramme de Gantt que nous avons créé, les deux choses sont bien sûr liées.

Je ne vais pas ici vous reprendre tout le détail des excellents articles disponibles.

Mais peut-être vous parler d’une faiblesse du modèle en cascade à prendre en compte pour tout projet.

En effet, si toute cette approche est linéaire et séquentielle, il serait dangereux de passer à l’étape suivante de manière automatique.

Car la qualité de chaque étape est directement dépendante de l’étape précédente.

D'ailleurs la phase de contrôle et suivi est en général effectuée en parallèle de la phase d'exécution.

C’est pour cela que la méthode Stage Gate à été développée.

Voir notre article concernant les jalons et les portes de contrôle.

Elle consiste à ajouter une « porte » après chaque étape.

Cette porte va permettre de valider la qualité de l’étape qui vient de s’achever.

Et aussi permettre de corriger certaines erreurs en décidant de revenir à l’étape précédente si cela est nécessaire pour le bien du projet.

Dans ce cas, le modèle sera celui-ci :

On ne peut évidemment pas revenir à l’étape précédente après la mise en service : le mal serait irréversible.

C’est pourquoi les bonnes décisions à chaque étape sont nécessaires au succès du projet.

La méthode mixte

Avant de me faire étriper par mes collègues chefs de projets informatique qui ne jurent que par la méthode Agile, il me faut parler de mon expérience.

Découvrez ici notre dossier sur les méthodes Agile

Si la méthode en cascade s’applique à de nombreux projets, ce n’est pas la panacée universelle.

La méthode Agile a une grande communauté d’adeptes.

Elle s’applique parfaitement aux développements informatiques.

Elle est de plus en plus utilisée dans les projets de transformations de l’entreprise.

Beaucoup de Start-ups ont une organisation agile.

Mais en fait, elle non plus n’est pas la panacée universelle.

C’est pourquoi de plus en plus de projets ont des approches mixtes.

Une partie en cascade permettant de bien détailler les besoins et de planifier à long terme.

Et une partie Agile pour l’exécution d’une partie ou de tous les livrables en fonction du type de projet.

Cette approche mixte étant développée sur mesure pour un projet ou un portefolio de projet, il est difficile de la décrire en détail dans cet article.

Un(e) bon(ne) chef de projet, à mon avis, doit maîtriser ces deux notions afin d’appliquer à son projet le meilleur des deux mondes et délivrer la qualité attendue dans les meilleurs délais.

Mais soyez rassurés : cela vient tout à fait naturellement avec l’expérience.

Conclusion

La méthode en cascade est une approche séquentielle et linéaire permettant de résoudre un problème, de délivrer un projet ou un nouveau produit.

La plupart des méthodes que l’on apprend lors de certifications du type PMP, Prince, ITIL etc… sont des méthodes en cascades.

Si ces méthodes s’appliquent à presque tous les projets, de nouvelles méthodes ont vu le jour dans les entreprises, développées par de gros acteurs du secteur logiciel.

Agile SCRUM par exemple permet une approche plus souple du développement de produits ou logiciels en délivrant des parties de solution plus rapidement, sans attendre la livraison et la mise en service d’un produit clés en mains.

Il y a des adeptes et des communautés défendant bec et ongles leurs méthodes.

Je pense personnellement que la vérité est probablement dans une approche mixte, en profitant du meilleur de l’une et des qualités de l’autre.

Essayez et faites-nous part de vos expériences !

kit management de projet

Daniel

A propos de l'auteur

J'aime échanger, apprendre en permanence mais aussi partager mes expériences. Je suis certifié PMP depuis pas mal d'années, et j'ai mené à bien de nombreux projets majeurs. J'ai aussi accompagné de nombreux collègues jusqu'à la certification.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

>