Le conflit comme source d’innovation

Le conflit comme source d’innovation 3

Patrick Lencioni dans les 5 dysfonctions d’une équipe évoque les principaux écueils qui viennent entraver la performance des équipes.

Le manque de confiance entre les membres et donc la peur de se rendre vulnérable en s’exposant ouvertement est l’un des problèmes fréquemment rencontrés.

A cela s’ajoute la peur du conflit qui est, d’ailleurs, l’une des résultantes du premier point.

En effet, nous avons tous des réticences naturelles à aborder le conflit. On n’apprend pas à comprendre, anticiper les conflits et encore moins à y faire face.

Ce serait, d’ailleurs, intéressant de se doter très jeunes d’outils de développement personnel afin d’envisager la vie relationnelle sous des angles nouveaux.

On nous enseigne, en effet, à lire ou à compter mais rarement à faire face aux situations humaines délicates.

Or, le conflit est inévitable, tant sur le plan privé que professionnel. Qui n’a pas eu des désaccords, oppositions ou même connu l’agressivité verbale (voir physique) de personnes en face de nous ?

La notion de conflit est vaste puisqu’elle s’étend de la simple divergence d’opinions à la bataille, combat ou encore guerre ouverte avec autrui…et son cortège d’agressivité.

La stratégie d’évitement, souvent utilisée s’avère peu concluante car tel un boomerang, le conflit réapparait à un moment ou à un autre, sans forcément s’y attendre.

Alors quelle attitude adopter ?

Tout d’abord, ne pas fuir le conflit. Au contraire, il est important d’avoir la conviction que du conflit peut émaner le changement, facteur d’innovation.

En tous cas, affronter les problèmes permet dans la grande majorité des cas d’élaborer des pistes de réflexion pour les résoudre.

Evidemment, il n’est pas aisé de changer ses habitudes mais petit à petit on peut partager ouvertement des éléments qui font figure et sont une entrave à la bonne entente (et donc performance de l’équipe). On s’aperçoit souvent que parler de choses difficiles en commun est le premier pas vers leur résolution.

Adopter une attitude constructive est l’étape fondamentale à mettre en place :

  • Aller vers autrui, faire le premier pas
  • Être force de proposition et d’avancement(ne pas se focaliser uniquement sur les causes passées mais envisager le futur commun)
  • Exprimer ses sentiments avec honnêteté et discernement (ne pas surenchérir)
  • Prendre du recul en travaillant sur son émotionnel et en temporisant sa réaction
  • ou encore rester flexible en s’ouvrant à des possibilités nouvelles qui potentiellement peuvent remettre en cause sa façon de penser… autant de positions bénéfiques favorisant la résolution du conflit

A l’opposé, des comportements destructifs qu’ils soient actifs ou passifs créent une course effrénée vers l’échec. Parmi ceux-ci on trouve :

  • Gagner à tout prix, peu importe le ressenti et la position de l’autre
  • Faire éclater sa colère en s’exprimant avec brutalité
  • Vouloir se venger, ruminer et prendre sa revanche ; « œil pour oeil, dent pour dent »
  • Dévaloriser autrui en usant de sarcasmes, d’ironie par exemple
  • Faire de la rétention d’information, ne plus communiquer
  • Ou encore s’auto-critiquer pour ne pas avoir été, soit disant, à la hauteur

On peut d’ailleurs s’aider d’un inventaire de personnalité (le CDP ou Conflict Dynamics Profile, validé scientifiquement sur plus de 10 000 cas) pour mieux cerner son type de fonctionnement en conflits. Ses propres points de sensibilité sont également révélés afin de discerner la manière dont on réagit au quart de tour et souvent inconsciemment. Révéler son profil et effectuer un travail personnel permet  de conserver des relations harmonieuses avec soi et les autres.

Dans cette optique, l’usage de techniques de type CNV, Communication Non Violente, peut s’avérer très utile notamment dans la prise du recul nécessaire et la gestion de l’émotionnel.

Et vous, avez-vous déjà vécu des conflits constructifs sur vos projets ?

Sofia Rufin 

Consultante, Coach en développement personnel et professionnel, Prof. Leadership MBA Telecom les Mines « Leading inovation in a digital world »

Copyright photo : © auremar – Fotolia.com

sofia-rufin

A propos de l'auteur

Sofia Rufin est diplômée de l'Institut National des Télécommunications en 1994. Après une carrière à l'international dans le management de grands projets IT, elle accompagne aujourd'hui les individuels et entreprises dans l'amélioration des compétences humaines via le coaching et la formation. Elle est également responsable de la section Leadership du MBA Telecom les Mines "Leading innovation in a digital world" et intervient en développement personnel & professionnel dans plusieurs autres organismes. Sa passion ? Aider chacun à se développer, utiliser ses talents et ressources, dépasser ses freins pour atteindre ses objectifs personnels et professionnels.

Les autres articles du dossier

  • Désiré Dapomon dit :

    Merci pour les 5 dysfonctions d’une équipe !

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

    Télécharger le Guide du

    Chef de Projet

    25 Conseils d'expert en Management de Projet

    __CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"34f05":{"name":"Main Accent","parent":-1}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"34f05":{"val":"var(--tcb-skin-color-0)"}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"34f05":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
    Je télécharge le Guide gratuitement
    >