Préparer un entretien d’embauche : étapes et astuces de préparation, avec exemples

Préparer un entretien d'embauche

Enfin ! Le jour tant attendu est arrivé. On vous convoque pour un entretien d’embauche !

Vous ressentez de la joie et de l’allégresse.

C’est normal ! Parce que tous vos efforts, depuis peu de temps, ne cherchaient qu’à décrocher ce rendez-vous. A présent, vous y êtes. C’est super !

Mais, des sentiments d’inquiétude et d’incertitude vous envahissent :

« Comment vous allez vous y prendre ? »

Ne vous en faites pas ! La clé du succès est de bien préparer son entretien d’embauche.

En fait, préparer un entretien d’embauche vous permettra de :

  • Être à l’aise lors de l’entrevue et d’être en possession de tous vos moyens de gestion de stress dont vous aurez besoin dans cette situation.
  • Gagner davantage en confiance en soi, assertivité et affirmation de soi.
  • Vous sentir animé d’un stress positif qui vous aidera à acquérir de la présence, du charisme voire de l’impact pendant la rencontre.
  • D’avoir les idées claires lors des réponses aux questions de l’interviewer.
  • De vous exprimer en toute facilité et élégance.
  • De mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Dans cet article, nous allons vous faire découvrir toutes les ficelles, règles du jeu et exigences que nécessite ce sésame vers l’emploi.

Pourquoi préparer un entretien d’embauche ?

Préparer un entretien d'embauche, permet aux deux parties, candidat et employeur, de mieux se connaitre.

Autant, le recruteur cherche à trouver l’oiseau rare.

C’est-à-dire, le candidat le plus qualifié pour le poste à pourvoir pouvant apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise.

Autant, le candidat désire intégrer une société qui permet à son projet professionnel de se concrétiser.

C’est parler, en quelque sorte, d’une société qui lui autorise la réalisation de son plan de carrière et l’épanouissement dans le monde professionnel.

Projet professionnel

Il s’agit, en réalité, de la rencontre de deux exigences : celles de l’employeur et celles du futur employé.

Quand vous devenez conscients de ces faits, vous avez l’esprit tranquille.

Vous comprenez déjà que l’entrevue avec votre interlocuteur va se jouer d’égal à égal.

Tant mieux pour vous ! Il vous reste, maintenant, commencer, calmement et sûrement, à préparer votre entretien de recrutement.

Comment préparer un entretien d’embauche ?

préparer un entretien d'embauche en 6 points

1) Se mettre à la place du recruteur

Pour bien préparer un entretien d'embauche, le mieux est de vous mettre dans la peau de votre recruteur et deviner les questions qui le préoccupent :

  • Qu’est-ce qu’il veut savoir exactement de vous ?
  • Qu’attend-t-il au juste de votre part ?
  • Qu’est-ce qui l’intéressera, particulièrement, dans votre candidature ?
  • Pourquoi vous choisira-t-il ?
Entretien d'embauche

Modèle de préparation de l'entretien d'embauche

Munissez-vous de fiches préparatoires et une stratégie de communication efficace, pour réussir au mieux votre préparation.

2) Comprendre ce que recherche un recruteur

En principe, les employeurs sont, grosso modo et ce, quelles que soient les questions qu’ils posent, à la quête des informations suivantes :

  • Le candidat, c’est qui exactement ?
  • Quelles sont ses valeurs ?
  • Quelles sont ses qualités et défauts ?
  • Le candidat, possède-t-il les compétences requises ?
  • Quelles sont ses motivations pour le poste et l’entreprise ?
  • Qu’est-ce qu’il peut apporter comme valeurs à l’organisation ?
  • Arrivera-t-il à intégrer facilement l’entreprise ?

Ceci revient à dire que préparer un entretien d'embauche consiste à travailler, en profondeur, sur les éléments ci-après :

3) Construire son bilan personnel

Votre bilan personnel a trait à toutes les composantes de votre personnalité : vos valeurs, priorités, motivations, goûts, attitudes personnelles, comportements, qualités et défauts…

Découvrez ici comment préparer son bilan personnel en 2 phases.

4) Élaborer son bilan professionnel

Asseoir votre bilan professionnel, c’est déterminer vos connaissances et aptitudes apprises, cumulées et acquises lors de vos expériences professionnelles précédentes, stages, activités de loisirs et cursus d’études…

Il est également question ici de faire le bilan des réalisations professionnelles précédentes : exploits professionnels accomplis, performances réalisées…

Une question s’impose à ce stade :

  • « Pourquoi faut-il élaborer vos bilans : personnel et professionnel ? »

Tout simplement, pour mieux vous connaître.

  • « Pourquoi vous efforcer de mieux vous connaître ? »

C’est pour mieux vous vendre.

Plus vous disposerez d’une vision claire de votre personnalité et de vos compétences, plus il vous sera aisé de bien vous orienter vers le bon métier et la bonne entreprise, en phase avec « votre projet professionnel »..

Et plus vous saurez persuader votre vis-à-vis que vous êtes, bel et bien, la bonne personne à la bonne place, « the right man in the right place ».

Votre projet professionnel représente, en quelque sorte, votre métier de rêve pour lequel vous vous êtes investi, au préalable, et vous continuez, encore aujourd’hui, à vous y investir en termes de savoir, savoir-être et savoir-faire.

Projet professionnel

5) Faire des recherches sur le poste à pourvoir

Il est important lorsqu'il s'agit de préparer un entretien d'embauche, de faire une recherche d'informations sur le poste à pourvoir, ainsi que sur l’entreprise qui recrute et l’environnement dans lequel elle opère.

  • Il est question ici de prendre connaissance des différentes activités, missions et projets inhérents au poste de travail.
  • Il faut aussi identifier les responsabilités à assumer, les connaissances et compétences requises, les attitudes et comportements exigés par le job.
  • Il s’agit également de vous renseigner sur l’entreprise, ses valeurs, ses activités, son historique, son organigramme, sa taille, son chiffre d’affaires, ses particularités, son type de management, son image de marque, sa stratégie d'entreprise
  • Il est, en plus, intéressant de collecter des données sur l’environnement de l’entreprise, ses concurrents, ses partenaires, les différentes caractéristiques de son macroenvironnement. En un mot : son PESTEL…

En savoir plus sur le modèle d'analyse PESTEL.

6) Concilier les attentes de l’employeur et votre projet professionnel

Et enfin, définir les attentes de votre employeur et les points clés de votre projet professionnel qui y répondent convenablement.

Une fois ce travail accompli, il vous sera très facile de commencer à réfléchir, et ensuite à vous entrainer sur les réponses aux questions d’embauche les plus couramment posées par les recruteurs.

Répondre aux 5 questions d’embauche les plus courantes

Dans cette partie, je vais vous dévoiler les questions indispensables pour préparer un entretien d'embauche.

Ce sont les question les plus fréquemment rencontrées au cours des entrevues de recrutement.

Je vous montrerai, à travers des exemples, comment y répondre de manière tant judicieuse que persuasive.

1) Parlez-moi de vous 

Il s’agit d’un « classique » de l’entretien d’embauche.

C’est une question qui est, d’habitude, soulevée en début d’entretien.

Elle représente, pour vous, une bonne occasion de faire bonne impression d’emblée dès l’ouverture de l’interview.

C’est la raison pour laquelle, il vous faut bien la travailler.

Voici comment y répondre :

Les experts en ressources humaines recommandent d’y répliquer en faisant appel à la technique du pitch, en trois étapes, qui consiste à révéler :
  • Qui vous êtes,
  • Ce que vous faites et,
  • Ce que vous apportez.

Exemple :

Dominique, ayant cinq ans d’expérience en service clientèle, a répondu à cette question de la manière suivante :

« Ce qui me démarque le plus dans mon travail, c’est mon sens poussé d’analyse.


A chaque fois qu’une plainte d’un gros client atterrissait sur mon bureau, je déployais suffisamment d’efforts et du temps à réfléchir, en long et en large, à la bonne solution.


Ainsi, j’ai pu reconvertir plus de 95% de ces clients insatisfaits et mécontents en clients ravis et fidèles à nos services.


Je compte reconduire voire peaufiner la même démarche face à tout problème épineux qui peut se poser à l’avenir dans le poste de travail pour lequel j’ai postulé.


Qu’est-ce que vous en dites ? »


Vous pouvez aussi y répondre en faisant un pitch en 2 étapes :

  • Dans un premier temps vous fixez le cadre et,
  • Dans un deuxième temps, vous le convertissez en histoire, le storytelling.

Par exemple : Sophia, superviseur des ventes de produits cosmétiques, qui réplique :


« Développer les performances des équipes de vente est mon métier.


Il m’est arrivé, au cours de mon parcours professionnel, de gérer 5 équipes à la fois.


Les résultats des ventes, affiché par l’ensemble des équipes, étaient plus que satisfaisants, chiffres à l’appui ».

2) Pourquoi voulez-vous travailler chez-nous ?

Via cette question, l’interviewer tente d’examiner, si vous vous êtes suffisamment renseigné sur l’entreprise.

Il veut également vérifier si vos valeurs coïncident avec celles de la société.  

Voici comment y répondre :

En guise d’exemple de réponse :

« J’ai vraiment envie de faire partie des vôtres tellement vous tenez au maintien de vos bons employés. Je suis certain que je puisse rapidement m’épanouir dans ce contexte ».

3) Qu’est-ce qui vous motive pour ce poste ?

Le recruteur veut examiner le niveau de votre stimulation et investissement dans le métier en question.

Voici comment y répondre :

Par exemple :

« Ce poste concorde tout à fait avec mon projet professionnel pour le quel je me suis tant investi et je continuerai, naturellement, à le faire ».

Ou bien :

« Ce métier constitue, pour moi, une vraie occasion de développement personnel et d’épanouissement professionnel ».

3) Et si on parle de vos qualités et défauts

Votre interlocuteur cherche à évaluer votre personnalité.

Il veut vérifier si vos attributs correspondent ou non aux valeurs de l’organisation.

Nous vous recommandons de choisir 2 à 3 de vos qualités les plus aptes à vous propulser efficacement dans le métier, et commencer à en parler à votre vis-à-vis.

Faites autant pour vos défauts.

3.1) Comment parler de vos qualités ?

  • Commencer à invoquer une de vos qualités
  • Rattacher la qualité à une situation professionnelle passée pendant laquelle elle vous a été d’un grand secours dans la gestion d’un projet, la réalisation d’une mission ou l’atteinte d’un objectif,
  • Expliquer comment vous pouvez exploiter cette qualité dans le futur

3.2) Comment parler de vos défauts ?

  • Commencer à invoquer l’un de vos défauts
  • Exprimer le fait d’être conscient de l’importance de vous en débarrasser
  • Montrer comment vous allez le faire, partager votre plan d’action avec l’interlocuteur

4) Pourquoi vous et pas un autre ?

C’est une question qui a lieu habituellement en fin de rencontre.

En la posant, l’interviewer chercher à examiner ;

Voici comment y répondre :

Revoir vos bilans personnel et professionnel, vos réalisations passées, vos précédents projets et des situations spécifiquement difficiles que vous avez efficacement négociées.

En choisir ensuite un ou deux éléments très pertinents. Puis, en faire le partage avec votre interviewer.

Exemple :

Michèle, Directrice commerciale avec 3 ans d’expérience en agroalimentaire, a répondu à cette question comme suit :

« Mon expérience précédente m’a autorisé à gagner un gros portefeuille de clients dans cette sphère du marché. Avec cela, je vous ferai gagner rapidement, et du temps et de l’argent ».

5) Pourquoi vous quittez votre employeur actuel ?

Dites du bien de votre employeur actuel.

Ne cherchez surtout pas à le blâmer ou à le dénigrer.

Répondre à cette question en exprimant votre désir de proposer vos services sous de nouveaux cieux.

Parlez des nouvelles opportunités qui se présentent chez votre futur employeur, des possibilités de faire progresser votre plan de carrière…

Modèle de fiche d'entretien d'embauche

Voici, ci-après, une fiche d’entretien d’embauche qui vous sert de guide pour bien préparer un entretien d’embauche et aussi de canevas pour un bon suivi des différents entretiens, s’il y a lieu.

Télécharger la fiche d'entretien


Travailler son langage non verbal

Il est clair que notre corps parle lors de toute interaction humaine.

On ne peut préparer un entretien d'embauche, essentiellement basé sur la gestuelle, sans tenir compte du langage corporel.

En effet, il peut bien nous aider au renvoi d’une bonne image si on prend la peine de porter attention à certains détails :

1) Comment s’habiller pour votre entretien d’embauche ?

Deux recommandations fondamentales :

  • Simplicité, propreté et sobriété
  • S’adapter avec le dress code de l’entreprise. Pour les connaitre, il faut visiter le site de l’organisation ou, à défaut, les sites du secteur d’activité auquel appartient la société.

2) Que faire de votre regard ?

Regarder votre vis-à-vis droit dans les yeux, de manière agréable et non agressive, et ce, de la première à la dernière seconde de la rencontre.

3) Et le sourire ?

Gardez le tout au long de l’interview ainsi vous montrez à votre interviewer que vous êtes une personne ouverte, avenante, plaisante et sympathique.

4) Qu’en est-il de votre gestuelle ?

Garder les bras ouverts et éviter de les croiser.

5) Et votre posture

Que ça soit en positions de marche ou assise, veiller à avoir le dos droit, la poitrine légèrement dégagée vers l’avant, les épaules allant un peu en arrière, le menton discrètement surélevé et la tête haute.

Comment convaincre le recruteur ?

Préparer un entretien d'embauche c'est faire appel à des techniques de persuasion.

Plusieurs techniques sont proposées par les experts en relation d’influence, je vous en cite quelques-unes.

1) La méthode STAR

L’acronyme STAR signifie 4 concepts aux quels, il vous faut faire appel au cours d’une argumentation d’une de vos qualités, d’une de vos compétences ou d’une de vos réalisations professionnelles.

S

Situation 
Il faut parler du cadre et contexte dans lequel va se passer l’action

T

Tâche
Il s’agit de définir la nature du projet, mission ou objectif à réaliser.

A

Activité
Ça représente l’ensemble des activités mises en œuvre afin d’accomplir le projet ou d'atteindre l’objectif

R

Résultat
Ça décrit le résultat affiché ou le bilan final

Exemple :

Louise, responsable de formation depuis 4 ans, raconte :

« Il y a 3 ans, je travaillais au sein d’une entreprise assez importante.


J’avais remarqué très peu de coordination entre les différents départements. 


Les processus du travail accusaient beaucoup de retard.


J’en avais parlé au directeur des ressources humaines.


Nous avions décidé d’inclure dans notre plan de formation, élaboré au préalable, tout un agenda de formations sur la thématique « Bonne communication et rentabilité ».


J’étais passé ensuite à la phase opérationnelle du plan.


Au bout de 3 mois, tout le monde était encadré sur le sujet.


Le bilan était très satisfaisant, la collaboration interdépartementale s’était largement améliorée.


Les deadelines des différents projets étaient mieux respectés, les résultats étaient meilleurs (de 15% supérieurs à la même période de l’année d’avant, ce qui constituait un record jamais réalisé) et le relationnel entre collaborateurs de différents départements s’était nettement développé ».

Projet professionnel

2) La technique du Pitch

Voir la description de la technique, un peu plus haut, avec ces deux versions : en deux ou trois temps et avec deux exemples explicatifs.

3) Le modèle : caractéristique-bénéfice

Lors de la préparation de l'entretien de recrutement, il s’agit d’exprimer chaque caractéristique, vous concernant en tant que candidat, en bénéfices pour l’entreprise, qui vous embauche. 

Exemple :

Gabriel, directeur de ressources humaines depuis 7 ans, a présenté le fait qu’il est bien organisé, comme suit :

« Ce qui me caractérise le plus c’est la bonne organisation dans mon travail.


Ce qui signifie que vous allez bien gagner économiquement parlant.


Vous allez en fait engager moins de frais, accomplir tous les projets importants en moins de temps et recruter moins de personnel pour les différentes missions programmées ».

Les 5 étapes de l'entretien d'embauche

Il est question globalement parlant de 5 étapes pour préparer un entretien d’embauche.

Étape 1 - L'accueil

Ces premiers instants de la réception du candidat sont très déterminants pour la suite de de l’entretien.

Il s’agit en vérité de renvoyer une bonne image de vous dès le début de rencontre.

  • Soyez à l’aise, usez de votre sourire et regardez l’interviewer dans les yeux
  • Gestuelle ouverte, posture droite et poignée de main autant ferme que chaleureuse
  • Dites bonjour d’une voix plaisante et audible
  • Attendez à ce qu’on vous invite à vous asseoir, sinon demandez la permission de le faire
  • Le recruteur va vous expliquer le cadre de l’entretien : comment ça va se passer et pourquoi on vous a convoqué
  • Il va sans vous rappeler l’importance d’affiner votre écoute du début à la fin de l’entretien

Étape 2 - Votre présentation

Vous allez vous présenter, généralement, suite à une invitation de l’interviewer.

Vous commencez à parler de vous, de manière brève et concise.

C’est là où la technique du pitch peut vous être utile.

Le recruteur va chercher à vous connaitre davantage en vous posant bon nombre de questions ouvertes.

Commencez déjà à cette étape à attirer, à travers vos réponses, l’attention du vis-à-vis sur l’intérêt de votre candidature.

Étape 3 - L'entretien proprement dit

C’est la phase essentielle de l’interview pendant laquelle vous allez pouvoir répondre au plus grand nombre de questions du recruteur.

Votre objectif, à ce moment-là, c’est de l’intéresser vivement à votre cas et de cultiver dans son esprit, l’envie de vous recruter.

Faites appel pendant cette phase aux différentes techniques de persuasion chaque fois que vous abordez un argument, une réalisation ou une compétence vous concernant.

Découvrez ici comment développer votre charisme.

Étape 4 - Vos questions

Cette phase commence généralement par la fameuse question de l’interviewer : « Est-ce que vous avez des questions ? ».

Vous êtes appelé à poser 2 ou 3 questions, que vous auriez déjà préparé, qui montreront à votre interlocuteur tout l’intérêt que vous portez à l’entreprise.

Étape 5 - Clôture de l'entretien de recrutement

C’est votre recruteur qui annonce la fin des débats.

Remerciez-le vivement et prenez congé.

Que faire après l'entretien d'embauche ?

1) Faire le bilan de l'entretien

Préparer un entretien d'embauche, c'est aussi faire le bilan de ce qui s’est passé lors de l’interview revient à répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui a bien fonctionné ? Et pourquoi ?
  • Qu’est-ce qui n’a pas bien fonctionné ? Et pourquoi ?
  • Comment vous allez vous y prendre la prochaine fois, si on vous convoque pour un second entretien, ou si une autre organisation vous invite pour une interview pour le même poste ?

2) Envoi d'un e-mail

Rien ne vous empêche, de rédiger un mail, à l’attention de votre interlocuteur, où vous pouvez lui témoigner brièvement tout l’intérêt que vous portez au poste à pourvoir et à l’organisation.

Conclusion

Pour conclure, je me permets de partager avec vous un secret qui m’a été révélé par une bonne et respectueuse dame, qu’il m’a été donné de rencontrer à un moment de mon parcours professionnel. Elle était à ce moment-là mon coach et ma directrice en département de formation d’une multinationale.

Elle m’avait dit : « Rappelle-toi toujours, cher collaborateur, que pour toute activité d’une heure, il te faut une préparation de 9 heures. Soit, pour réussir un projet ou une mission, il te faut consacrer 90% du temps et d’énergie à la préparation et 10% à la mise en œuvre.»

De la même manière, préparer un entretien d’embauche nécessite de votre part beaucoup du temps et d’énergie à déployer.

Et sincèrement, et rien qu’entre nous, est-ce que cela, n’est-il pas important ?

kit management de projet

Mohamed El Allame

A propos de l'auteur

De formation scientifique et médicale, j’ai su jeter mon dévolu, professionnellement parlant, sur le marketing, le management et les ressources humaines. Ce qui m’a permis, d’une part, de contribuer, merveilleusement, à la réussite de moult projets professionnels et, d’autre part, d’aider des milliers de personnes à accomplir progrès, développement et épanouissement professionnel.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}