Scrum Master : son rôle, ses qualités et ses missions

Le rôle du Scrum Master ou le « servant-leader » - nomination tirée du guide scrum - est crucial dans une équipe scrum.

Il est le garant de la mise en œuvre du cadre Scrum, mais il est aussi et surtout le coach/guide/formateur/facilitateur de l’équipe. 

C’est celui pour qui la performance de l’équipe est au cœur des préoccupations. Une équipe impliquée sera nécessairement performante. Le produit livré in fine sera au rendez-vous.

Dans cet article, je vous donne les caractéristiques du métier du Scrum Master.

scrum master

Tout d'abord, qu'est-ce que l'agilité ?

Comment aborder la méthodologie Scrum sans évoquer l’Agilité ?

Ce parallèle est clé pour mieux appréhender la méthodologie.

L’Agilité c’est avant tout un état d’esprit, le fameux mindset agile. Ce dernier englobe une quantité de méthodologies dont fait partie Scrum. Extrêmement répandue, elle est d’usage dans plus de la moitié des projets dits Agile.

L’Agilité, on l’a vu avec le Manifeste Agile, évoque les 4 valeurs agiles, soutenues par 12 principes. Scrum vient compléter ces valeurs par les siennes.

Au nombre de 5, elles ne viennent pas effacer celle de l’Agilité, mais bel et bien les compléter.

Qui est le Scrum Master ?

Le Scrum Master est le leader du cadre Scrum et de la dynamique d’équipe.

Ce métier consiste à veiller sur l'équipe pour préserver son bon fonctionnement.

On comprend que son rôle n'est pas de proposer les solutions, mais bien de présenter des outils qui permettront de trouver des solutions.

Les experts sont les membres de l’équipe de développement, les développeurs. Charge à eux de trouver les solutions les plus adaptées à la problématique du client.

C’est en voyant cet aspect que l’on comprend que ce sont deux postes bien distincts.

Différence entre Chef de projet, Scrum Master, et Product Owner

Le Chef de Projet est présent sur des projets qui sont menés en mode prédictif contrairement au Scrum Master (SM) qui lui se retrouve dans certaines méthodologies Agiles.

On a souvent tendance à comparer :

« C’est qui l’équivalent du chef de projet en Scrum ? »

« Et bien, personne…ou tout le monde ! »

Le Chef de Projet induit la notion de chef, de leadership unique et de prise de décision. Il dirige et coordonne le projet.

En savoir plus sur  le métier du chef de projet.

À l’inverse, dans le cadre du Scrum, on ne retrouve pas de leader à proprement parler.

Le Product Owner, lui, est l'interface entre le client et l'équipe de développement.

Il creuse sans cesse les besoins du client (qui peuvent évoluer) et le SM dynamise le travail collectif, il est le garant du cadre de cette méthodologie.

Quand il voit des dysfonctionnements, de la non-compréhension, il cherche à lever toutes les zones d’ombre de l’équipe pour le succès du projet.

En savoir plus sur le métier du product owner.

A la différence du chef de projet, le PO ne crée et ne gère pas de roadmaps projet et ne décide pas des ressources allouées au produit.

Étant membre de l'équipe produit, il travaille pour que l’équipe atteigne son but avec les ressources disponibles.

Chef de projet, Product owner et Scrum Master

Quelles sont ses qualités ?

Voici les principales qualités d'un Scrum Master :

  • Il aime l’humain et le place au cœur de ses préoccupations
  • Il est pédagogue et cherche à transmettre du savoir à ses équipes
  • Il va aider à la compréhension et à l'appropriation de la méthodologie
  • Il fait preuve d’ouverture, est à l’aise au milieu du groupe
  • Il sait interpréter la communication qu’elle soit verbale, non-verbale et para-verbale
  • Il n’a pas besoin de briller, il tire sa satisfaction de la réussite de son équipe, tout comme un entraîneur dans une discipline sportive. Il faut savoir que 80% des conflits sont dus à des quiproquos, il faut donc qu’il ait la capacité d’atténuer les conflits pour le bon fonctionnement de l'équipe.
Le guide de la gestion des conflits
Démarche de gestion des conflits

Quels prérequis pour exercer ce métier ?

Comme on l’a vu précédemment, le Scrum Master a un rôle de catalyseur. Il dynamise le travail collectif en étant le garant du cadre de la méthodologie agile.

Il garantit le bon fonctionnement du cadre en fournissant les outils nécessaires pour trouver des solutions.

Occuper cette fonction n’exige, d’un point de vue règlementaire, aucun diplôme spécifique, car il n’y a pas de titre spécifique pour ce métier.

Néanmoins, les certifications permettent d’avoir la connaissance théorique qu’il faudra mettre en pratique pour réussir ce métier.

On part donc avec un bon avantage en passant des certifications. En complément, il est utile de travailler ses soft skills afin de venir compléter sa certification qui reste un point de départ non négligeable.

Les certifications Scrum

Concernant les certifications, il existe 2 organismes certificateurs qui ont aujourd’hui un impact sur le marché. Il s’agit de :

  • Scrum.org avec les PSM (Professional Scrum Master) niveau I, II et III
  • Scrum Alliance qui propose la CSM (Certified Scrum Master)

Un des avantages de la certification Scrum Master, et non moindres, est l’aspect de la rémunération.

D’après une enquête du PMI sur les salaires datant de 2018, on se rend compte qu’il y a une valorisation pécuniaire auprès des professionnels de la gestion de projet qui possèdent une certification.

Ils gagneraient 23% de plus que les professionnels exerçants sans certification. La certification pourrait donc être envisagée pour être à la fois plus efficace et mieux rémunéré.

Il faut garder en tête qu'une certification procure les bases du métier.

Confronter la théorie à la pratique permettra au SM de gagner une expérience significative, d'inspecter ces pratiques pour améliorer le fonctionnement de l'équipe projet.

Pour le Product Owner c’est le même principe, il y a des certifications que l’on peut passer pour avoir les bases de la connaissance du métier, mais on devient performant par la pratique.

Quelle est sa base de travail ?

Vous connaissez maintenant les qualités et prérequis pour ce métier.

Intéressons-nous aux valeurs et aux piliers de la méthodologie Scrum qui est la base de travail du Scrum Master.

1) Les valeurs Scrum

La méthodologie du Scrum Master se base sur 5 valeurs, à savoir :

1.1) Focus

On cherche à tout mettre en œuvre pour que l’équipe ait une concentration optimale : minimiser les interruptions, les regrouper afin de conserver le focus. Cet état de flow permet de générer plus d'efficacité.

valeurs scrum

1.2) Courage

Faire preuve de courage, c'est :

  • Prendre les décisions et agir pour les objectifs du projet
  • Défendre ses points de vue avec les diverses parties prenantes du projet
  • Tenir son rôle
  • Savoir dire non et dire oui
  • Se positionner
  • S’adapter aux besoins du projet

La vie du projet impose nécessairement d’adopter une posture assertive et celle-ci se définira en fonction de la couleur de notre casquette : les comportements dits de courage ne seront pas les mêmes si l’on est PO, SM, ou Dév.

Pour autant, la compétence sous-jacente est la même.

1.3) Ouverture

Elle permet de laisser la place aux changements, aux nouvelles idées, voire même aux échecs. Savoir ce qui fonctionne ou pas et ajuster.

1.4) Engagement

Les équipes sont entièrement dédiées et engagées pour apporter le plus de valeur ajoutée au projet et résoudre la problématique du client.

1.5) Respect

Dans tout travail d’équipe, pour fonctionner et avancer, il est nécessaire bien entendu de se respecter en tant qu’Humain.

Il est aussi clé de respecter les « règles du jeu » afin de nous aligner sur un fonctionnement commun qui nous permettra d’avancer ensemble dans une direction commune.

Le guide scrum met en avant ces valeurs qui sont en fait un rappel à tout fonctionnement en collectif … non ?

Chacune de ces valeurs permet aux membres de l’équipe de se questionner.

À chaque fin de Sprint, on peut ainsi inspecter le collectif et encourager les bonnes pratiques, tout en s’améliorant sur les autres aspects.

En savoir plus sur les valeurs scrum.

2) Les piliers du Scrum

En plus des 5 valeurs citées plus haut, Scrum s’appuie fortement sur les piliers suivants :

2.1) Transparence 

On doit être capable de tout dire aux collaborateurs et de fournir tous les éléments nécessaires.

Il faut éviter les non-dits afin de limiter les tensions et favoriser les échanges et la communication.

Le client étant placé au centre du projet est, lui aussi, une partie prenante, l’équipe a le devoir et la nécessité de partager ses avancées et ses difficultés. La transparence facilite les décisions et optimise le quota de « bonnes » décisions.

2.2) L'inspection

On cherche à déterminer ce qui fonctionne, de ce qui ne fonctionne pas autour du produit en cours de construction et dans le processus (entente, gestion du temps…). À chaque zoom, sa revue !

Le produit est inspecté au cours de la démo, le processus durant la rétrospective. 

On fait le point sur ce qui est à améliorer sans oublier de valoriser les points forts. Ces inspections permettent au groupe de se remettre en question pour qu’il soit plus efficace dans les prochains Sprints. 

À travers cette analyse de groupe, il est même pertinent que chacun rentre en introspection afin de pouvoir maximiser son apport au service du travail collectif.

2.3) L’Adaptation 

Notion complémentaire à l’inspection, c’est le prolongement de celle-ci. Elle concrétise dans ses actions ce qui a été détecté lors de l’inspection.

Toutes ces valeurs et ces piliers permettent de travailler à bon rythme, efficacement et en toute confiance entre les différents membres actifs autour du projet.

En savoir plus sur les piliers scrum.

Peut-on appliquer la méthodologie Scrum tous les projets ?

Il est généralement intéressant d'appliquer la méthodologie lorsque :

  • Le client n’est pas au clair sur ce qu’il veut
  • Il a une idée de ce qu’il veut sans savoir comment l’atteindre
  • Il a un problème clair, mais ne sait pas comment le résoudre
  • L'environnement dans lequel le client évolue bouge beaucoup

Conclusion

Bien que qu’il soit parfois difficile de se projeter sur le quotidien du métier du Scrum Master.

Il faut garder en tête qu'il s’adapte au besoin de l’équipe, aux problématiques rencontrées. 

Il aime l’Humain et la dynamique d’équipe. Il sera la ressource sur laquelle les membres de l’équipe sauront compter. 

N’est-ce pas un métier passionnant et plein de sens !

Qu'en pensez-vous ? Partagez vos avis dans les commentaires ?

Nos outils et guides pratiques
Kit Management Projet

AUDREY DEGUARA

A propos de l'auteur

Impliquée dans l’univers du projet depuis son Master Spécialisé au Canada en 2003, Audrey accompagne les projets en guidant les chefs de projet et les product owners/ scrum masters à tirer le meilleur des équipes projet.

Passionnée par le projet et l’Humain, elle s’est investie dans divers secteurs d’activité. Toutes ses expériences ont comme fil rouge l’accompagnement autour de ce sujet.
En savoir plus sur Audrey et ses publications

Les autres articles du dossier

  • ouhamza lhouceine dit :

    Très clair merci beaucoup.

  • {"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

    Télécharger le Guide du

    Chef de Projet

    25 Conseils d'expert en Management de Projet

    Guide du Chef de Projet
    >