Maîtrise d’oeuvre et Maîtrise d’ouvrage : Différences, rôles et relation

Maitrise d'oeuvre vs Maitrise d'ouvrage

L’exécution d’un projet est généralement l’affaire de deux parties : la partie initiatrice ou propriétaire et la partie exécutante qui réalise. Ces deux parties sont respectivement désignées par maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre. 

Dans cet article, je vous présenterai les responsabilités inhérentes à chacune de ces parties et la gestion des interactions entre elles pour réussir efficacement le projet.

Définitions maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre

  • Une confiance en soi élevée;
  • Une assurance dans ses actions;
  • Une transmission de cette énergie aux autres
  1. 1
    Maîtrise d'ouvrage : c'est le destinataire final du résultat du projet. C’est lui qui commandite le projet et s’attend à obtenir les résultats prédéfinis. Le maître d’ouvrage peut aussi déléguer ses responsabilités à un maître d’ouvrage délégué.
  2. 2
    Maîtrise d'œuvre : elle est chargée de la réalisation du projet, conformément à l’ensemble des exigences du maître d’ouvrage:
  • Exigences sur les spécifications fonctionnelles et techniques,
  • Exigences sur le délai de réalisation et le budget alloué,
  • Exigences sur la démarche qualité de gestion du projet.
kit management de projet

Rôles et responsabilités de la maîtrise d'ouvrage et de la maîtrise d’œuvre ?

Le tableau ci-après différencie les rôles et responsabilités de chaque partie dans le cycle du projet.

Phases de projet

Maîtrise d’ouvrage

Maîtrise d’œuvre

Avant le projet

  • Décrit les besoins et les exigences
  • Définit le cahier des charges ou les termes de référence
  • Initie le projet
  • Définit les objectifs
  • établit ou valide la cartographie des risques liés au projet
  • Définit et valide le budget
  • Valide l’échéancier (Planning)
  • Définit les critères de succès du projet
  • Participe à l’élaboration du budget
  • Définit l’échéancier et les jalons (Planning) sur la base du délai de réalisation global fixé par le maître d’ouvrage
  • Formalise les exigences fonctionnelles en spécifications techniques, dans certains cas
  • Définit le plan de gestion des risques

Pendant le projet

  • Met à disposition les moyens techniques et financiers
  • Participe aux tests de bon fonctionnement du résultat
  • Valide les résultats obtenus, d’une étape à une autre
  • Réalise et conduit le projet
  • Exécute le plan de communication pour tenir informer le maître d'ouvrage de toutes les évolutions du projet
  • Produit les résultats attendus
  • Produit les livrables du projet
  • Veille à la bonne qualité des résultats produits d’une étape à une autre étape
  • Produit les tableaux de bord de suivi du projet, surtout pour les aspects délais et coût

A la fin du projet

  • Réceptionne les résultats du projet
  • Exécute la rémunération du maître d’œuvre (cette rémunération est généralement échelonnée sur les autres étapes du projet)
  • Participe et valide la clôture du projet
  • Initie et pilote la conduite du changement, si nécessaire, ou garantit un accompagnement sur une période donnée
  • Assure le transfert de compétences aux ressources désignées par le maître d’ouvrage
  • Initie la clôture du projet

Apprenez plus sur le cahier des charges.

Ces rôles sont des éléments classiques, mais sont à ajuster selon le type de projet.

En effet, un projet de développement d'un logiciel en informatique, n'a pas pas les mêmes spécificités qu'un projet de construction d'un barrage hydroélectrique. Les rôles et responsabilités peuvent varier d'un projet à un autre.

La relation entre la maîtrise d'œuvre et la maîtrise d'ouvrage ?

La maîtrise d’œuvre est engagée à répondre aux attentes de la maîtrise d’ouvrage.

En effet, le maître d’œuvre est désigné sur la base de ses compétences et de son expérience pour conduire et réaliser le projet.

Les relations entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre doivent être complémentaires. Pour une meilleure organisation du projet, chaque entité doit être représentée dans toutes les composantes de la structure du projet.

Généralement pour garantir la symbiose des relations entre la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'œuvre, une organisation similaire à celle décrite ci-dessous est recommandée :

  • Comité de pilotage

  • comité de projet

Comité de pilotage

La présidence du comité de pilotage doit être répartie entre les deux parties (MOE et MOA). Cela veut dire que le comité de pilotage doit être cogéré par des représentants de haut niveau de la maitrise d’ouvrage et de la maitrise d’œuvre.

Cependant, en tant que propriétaire du projet, la présidence doit rester sous la vigilance du maitre d’ouvrage.

Ainsi le comité de pilotage a un président désigné par le maître d’ouvrage et un vice-président issu du maitre d’œuvre.

Les autres membres du comité de pilotage sont désignés parmi les acteurs principaux (les managers) de chaque partie.

Une telle organisation présente les avantages suivants :

  • Faciliter la communication entre les parties;
  • Être proactif sur d’éventuelles difficultés dans la vie du projet;
  • Préparer facilement la conduite de changement et le transfert de compétences entre les acteurs de la maîtrise d’œuvre et ceux de la maîtrise d’ouvrage.
kit management de projet

Comment éviter les litiges et conflits entre la maîtrise d'œuvre et la maîtrise d'ouvrage ?

Une bonne organisation du projet aide à anticiper les litiges entre la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre.  C’est pourquoi, pour se donner toutes les chances d’éviter des conflits, il est important de :

  • Veiller à la bonne compréhension et à la validation des spécifications techniques produites par le maître d’œuvre sur la base des exigences du maître d’ouvrage.
    Avant même de démarrer les travaux de réalisation, les deux parties doivent clairement s’accorder sur les caractéristiques de la cible visée. Et cela doit faire l’objet d’un document signé par les deux entités;
  • Veiller à communiquer régulièrement sur l’avancement du projet: Il est recommandé d'avoir une fiche de revue de progrès périodique (hebdomadaire ou mensuelle, la périodicité est définie selon le délai de réalisation global du projet).
    Cette fiche de revue doit contenir à minima : le taux des tâches réalisées, le taux d’avancement sur l’échéancier, le taux de consommation du budget, les tâches en retard, les difficultés rencontrées sur la période, les points bloquants à remonter au comité de pilotage et les tâches suivantes;
  • Encadrer les changements éventuels sur le cahier des charges (exigences exprimées et objectifs visés), le budget et le délai.
    Tout changement doit être consigné sur un document et validé par l’autre partie.
    Par exemple, si le maître d’ouvrage souhaite un changement sur une spécification du résultat final, il doit formaliser cette demande et obtenir la validation du maître d’œuvre.
    Un tel changement peut impacter le budget initial et le délai prédéfini.
    Ces impacts doivent être en retour validés par le maître d’ouvrage. Les changements importants peuvent faire l’objet d’avenant au contrat initial de réalisation du projet.

Vous pouvez aussi en apprendre davantage sur la gestion de crise et la gestion des conflits dans un projet.

Conclusion

La maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre ne sont pas deux adversaires, mais deux partenaires qui travaillent ensemble dans un but commun : le succès du projet.

Tel est l’élément clé de la réussite d'un projet.

kit management de projet

Guillaume Sigui

A propos de l'auteur

Guillaume SIGUI est ingénieur de conception en informatique de formation. Après plusieurs postes occupés dans la direction et la gestion de projet, il veut partager ses expériences avec vous dans la conduite de projet, et vous aider à faire face aux exigences de ce métier passionnant.

Les autres articles du dossier

{"email":"Adresse email invalide","url":"Url du site invalide","required":"Champ obligatoire non renseigné"}

Télécharger le Guide du

Chef de Projet

25 Conseils d'expert en Management de Projet

>